Magazine Cinéma

Die Hard 4

Par Vance @Great_Wenceslas
http://www.iwatchstuff.com/2007/02/28/die-hard-4-poster.jpg

Une chronique de TWIN



Mes attentes n'étaient pas bien hautes et j'ai quand même réussi à être un poil déçu, malgré un certain nombre d'aspects franchement enthousiasmants.


J'ai beaucoup apprécié les ambiances de fin du monde que distille le film ; la parabole psychotique d'un terrorisme virtuel étant plutôt adroitement amenée et la gestion des conséquences chaotiques vraiment efficace sur un simple plan visuel. Il faut avouer que Len Wiseman a une sacrée bonne équipe de techniciens à son chevet et que le dernier acte étourdissant de sauvagerie du mauvais trouve ici un terrain de jeu à sa hauteur. Ajoutons à cela du grain, des contrastes brûlés, des couleurs désaturées et une caméra type reportage de guerre qui cadre au plus près des corps au point d'en étouffer les espaces, et l'effet est extra.


Ca ne sauve quand même pas un scénario feignant (dont la structure narrative et la logique des rebondissements sont en grande partie repris de... Die Hard 3) et hyper linéaire, qui applique à la lettre la vision comportementaliste du cinéma d'action : du spectaculaire toutes les sept minutes pour éviter de perdre l'attention des spectateurs. Et de l'action, il y en a à foison ! Peut-être même trop, car ce cinéma très sensitif et viscéral a souvent tendance à se répéter, quitte à friser la monotonie, et à quitter les frontières du crédible et du vraisemblable pour celles, plus hypocrites, du risible.

http://www.les-films.fr/IMG/jpg/die_hard_4_01-2.jpg

Les codes évidents de la franchise sont bien présents, depuis les motifs musicaux repris par un Marco Beltrami dont la partition globale est plutôt très pénible, jusqu'au caractère du personnage principal, désabusé et qui semble en dehors de tout. Malheureusement, reprendre les tics de McClane sans chercher à le développer plus que cela le change surtout en une grosse caricature de lui-même, armé de dialogues stupides qui font se demander si les claques True Lies et Last Action Hero ont un jour servi à quelque chose.


Bah, je sonne peut-être très sévère... Die Hard 4 est un film fort et bien mené, pas ennuyeux et même plaisant à regarder, mais, à l'heure de Jack Bauer, il n'apporte rien d'autre que des explosions et des cascades très spectaculaires dans un cinéma de l'image surenchérie sans réelle motivation picturale. On est loin de la grande cinématographie des deux films de John McTiernan, et John McClane ne me semble exploité que comme l'ombre stéréotypée de son propre personnage, le fantôme d'un autre temps.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Die monster die !

    monster

    genre: épouvante (interdit aux - 12 ans)année: 1965durée: 1h35 l'histoire: Stephen se rend en Angleterre, dans la ville d'Arkham, afin de retrouver sa fiancée,... Lire la suite

    Par  Olivier Walmacq
    CINÉMA, CULTURE
  • Walk Hard (Jake Kasdan)

    Dewey Cox, petit, a été responsable de la mort de son frère. Renié par son père, il trouve refuge, très jeune, dans la musique. Lire la suite

    Par  Interstella_fr
    CINÉMA, CULTURE
  • Bruce Willis revient pour Die Hard 5

    Bruce Willis revient pour Hard

    Lors de la promotion de son film Top Cops, Bruce Willis a révélé à MTV le plan de faire un Die Hard 5. "Je crois qu'on va faire Die Hard 5 l'année prochaine. Lire la suite

    Par  Redac Cinéstarsnews
    CINÉMA, CULTURE
  • Hard Candy

    Hard Candy

    Une jeune fille propose à un mec rencontré sur internet de se rencontrer dans un café.Voilà comment début Hard Candy.Hard Candy se transforme rapidement en... Lire la suite

    Par  Silice
    CINÉMA, CULTURE
  • Hard Boiled, tome 1er

    Hard Boiled, tome

    Il s’appelle Seltz. Carl Seltz. Il est enquêteur en assurances. Une femme, deux enfants, trois hypothèques sur son appartement en banlieue… La belle vie. Lire la suite

    Par  Ledinobleu
    CINÉMA, CULTURE, LIVRES
  • Hard Boiled, tome 2nd

    Hard Boiled, tome

    Être ou ne pas être… un robot. Telle est la question qui obsède Carl Seltz, enquêteur en assurances dont la pénible journée de travail finit par une... Lire la suite

    Par  Ledinobleu
    CINÉMA, CULTURE, LIVRES
  • Converse lance une collection hard rock

    Converse lance collection hard rock

    Après avoir lancé « British Invasion », une collection inspirée par les groupes The Who et Pink Floyd, Converse lance « Music Collaboration », une ligne issue... Lire la suite

    Par  Bentlyno
    CULTURE, MUSIQUE, RAP/R&B

A propos de l’auteur


Vance 5291 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines