Magazine Politique

Des pertes à l'UMP... (ou le début de la fin des illusions)

Publié le 16 janvier 2010 par Falconhill
Des pertes à l'UMP... (ou le début de la fin des illusions)La vidéo de Frédéric Lefebvre qui explique les pertes d'adhérents à l'UMP par "la vie, qui à la fin s'arrête" (et mourir, c'est toujours quelque chose de difficile dis le grande Maitre...), a fait le tour du web. Yann Barthès est remarquable, surtout quand il s'agit de montrer du doigt la bêtise (car c'est de ça qu'il s'agit, de la mauvaise foi voire du mensonge aussi) de nos grandes personnalités politiques...
J'ai aimé lire le billet d'Arnaud Clément à ce sujet. Arnaud est ancien adhérent du RPR, et aussi de l'UMP. Et il explique qu'en ce qui le concerne, il n'est pas décédé, plutôt en bonne santé. Mais il a refusé de renouveler son adhésion à une UMP à laquelle il ne croit plus. Il n'est pas le seul.
Autour de moi, j'ai des amis, certains au plus haute fonction d'un village, qui ont été adhérent à l'UMP. Certains ont cru à Nicolas Sarkozy, son discours combattant des présidentielles. Son programme et ses promesses. C'est leurs droits (certains ont même cru à Ségolène Royal, c'est dire...).
Ces personnes là, des amis, se sont sentis cocus. Total cocu. Pouvoir d'achat ? Revalorisation du travail ? Rupture avec des méthodes politiques anciennes ? Ils y ont cru. Et ils n'ont vu que de copinage, de la petitesse, de l'à peu près dans la gestion de l'Etat. Et ils ont vu surgir cette nouvelle classe dirigeante, pire que l'ancienne...
Donc l'UMP de Xavier Bertrand, Rachida Dati, Frédéric Lefebvre, celle qui "veut changer le monde", ils ne veulent surtout pas en faire parti. Et ils ne sont pas morts, loin s'en faut...
Ce qui m'ennuie n'est pas tant que l'UMP ait trahis ceux qui ont cru en elle, et continue à prendre les gens pour des andouilles. Ce qui me chagrine, c'est l'absence crédible d'alternative. On me parle de la gauche. Si c'est celle de Vincent Peillon, de Georges Frêche, de l'arrogance qui donne des leçons à tout va, ou de ceux qui prônent la tolérance sélective, merci bien. Je préfère aller à la pêche au deuxième tour des élections présidentielles...
"Plus personne ne croit en la politique", titrait Rubin dans un billet présentant ce sondage indiquant que 67% ne faisait plus confiance en la politique... Je prédis toujours que l'on a encore rien vu le 21 Avril 2002...
Et j'attends les commentaires de Vincent Peillon ou de Frédéric Lefebvre quand ce genre de séisme politique reviendra...

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Falconhill 1369 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines