Magazine Culture

Envoûtement ~ Carrie Jones

Publié le 18 janvier 2010 par Clarabel

City Editions 2009 pour la traduction française
Publié aux USA sous le titre Need par Bloomsbury
traduit de l'anglais par Philippe Vigneron
380 pages - 17,90€

envoutement
Depuis la mort de son père, Zara  a sombré dans une grave dépression. Incapable de lui redonner le goût de vivre, sa mère choisit donc de l'envoyer chez sa grand-mère à Bedford dans le Maine. C'est une petite ville plantée à l'orée de la forêt, il y fait très froid, il y neige très souvent et l'accueil qu'on lui réserve est extraordinairement hystérique (ou frise l'excentricité). Du moins, c'est ce que la jeune fille perçoit, complètement engourdie par sa tristesse et ses phobies qu'elle collectionne à la pelle. Elle ne se plaît pas à Bedford, elle en veut à sa mère, elle traîne un bourdon gros comme une noix, malgré tout le lycée lui apparaît chaleureux et convivial, sentant bon le sirop d'érable, et tous les garçons sont grands, beaux, athlétiques et portent des bottes sans paraître nigauds.

Et puis, il y a cet homme au capuchon noir qui semble poursuivre Zara. La première fois, c'était à Charleston, le jour de la mort de son père. Au début, elle pensait que c'était son imagination, puisqu'elle était totalement à côté de la plaque. Et puis, à peine arrivée dans le Maine, Zara est surprise de le revoir avec sa grand-mère, qui lui apprend dans la foulée qu'un lycéen vient de disparaître et qu'il serait plus prudent pour Zara de ne pas sortir seule le soir ni de se rendre dans la forêt. Un midi, au lycée, la jeune fille surprend encore cet inconnu qui la pointe du doigt. Pourquoi elle, que lui veut-il, les questions commencent à tourbillonner dans la tête mais les réponses risquent de ne pas être à la hauteur de ses espérances.

Ce roman a été une vraie bonne surprise (je m'attendais tellement à être déçue) ! Le style est plat et parfois affreux, je ne sais pas si c'est la faute d'avoir lu le roman en français (mais servir le verbe kiffer par exemple, non vraiment ça ne le fait pas !), l'histoire encore une fois n'est pas nouvelle, c'est un condensé de tout ce qu'on commence à connaître, d'ailleurs c'est une approche déplorable de décréter que ce livre a de l'ADN de twilight, les éditeurs devraient comprendre que les lecteurs de plus en plus se méfient des comparaisons, et ainsi nous épargner l'affreux bandeau rouge et ce titre, non vraiment...

Les amateurs du genre apprécieront de renouer avec un univers de créatures fantastiques doublé d'une intrigue avec romance, action, suspense, tension et émotion à la clef, en sachant que ce n'est pas ce qui manque en ce moment ! Non, je ne me lasse pas, je fais le tri, je lis, je ris, je zappe, j'exulte, je râle, je soupire et puis j'oublie. Ce roman de Carrie Jones est tout simplement agréable, distrayant, facile à lire. C'est du guilty pleasure, ni plus ni moins !

La suite : Captivate (vient de sortir aux USA).

the Dark Side challenge - 2

the_dark_side_challenge


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Clarabel 3993 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines