Magazine Culture

Human Target – Pilote

Publié le 18 janvier 2010 par Mg

Aïe, aïe, aïe… Human Target, autre personnage de comic book créé par Len Wein and Carmine Infantino voici quelques décennies (et développé ensuite par Peter Milligan dans sa propre série), voit donc son adaptation nous arriver sur petit écran. Enfin, sa deuxième adaptation puisqu’une tentative en 1992 avait rapidement avortée. La nouvelle mouture incarnée par Mark Valley (Fringe) aura t-elle plus de chances?

Et de chance il est question (Yoda’ style). Car notre héros, Christopher Chance, passe ses journées à protéger ses clients d’affreux vilains vraiment pas gentils-gentils. En bref, il exerce la noble profession de garde du corps. Avec sa propre méthode, à savoir se fondre dans l’entourage desdits clients pour mieux surprendre celui ou celle qui leur en veut. Généralement, également un proche. Chance ne travaille pas seul, et pour mieux étoffer le background de la série on nous présente ses deux collaborateurs, Winston (Chi McBride) son ami et son intermédiaire en affaires, et Guerrero (Jackie Earle Haley, échappé de Watchmen) un indic’ pas si clean, mais efficace.

Voici donc la série posée, et le pilote lance les hostilités d’une manière très classique. Chance doit protéger une ingénieure à bord d’un train à très grande vitesse. Certes les scénaristes nous présentent ainsi une histoire tout en vitesse, bien que trop proche dans l’idée d’un bon Steven Seagall, et sans autre surprise que celle de voir explosions et armes automatiques en tout sens. Il faut que ça dépote dès le départ. Contrat rempli, mais pas beaucoup d’émotions au final. Série de la Fox (on reviendra sur la politique de la Fox côté série), Human Target remplit son contrat de série grand public, sans temps mort mais sans vraiment d’originalité. On décèle juste quelques notes d’humour de la part du personnage principal, présenté comme une tête fêlée, ce qui pourrait alors nous offrir quelques bons moments (à suivre).

Pour le reste, la série télé n’a évidemment que peu de rapport avec le comics, puisque dans la bande dessinée le héros remplaçait littéralement la future victime. Une histoire plus proche d’un Mission : Impossible, et qui aurait été savoureux à voir. Mais ici, plus classique, on nous présente plutôt le bon samaritain de service. Au final, un pilote plutôt sympathique, mais manquant terriblement de saveur, ce qui risque d’être rapidement ennuyant dans le flot de séries actuelles.

Avec Danny Glover dedans, mais ça ne sert à rien.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Mg 992 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines