Magazine Cinéma

Paris Brûle-t-il ?

Publié le 19 janvier 2010 par Olivier Walmacq

pbi

Genre : Historique

Année : 1966

Durée : 175min

L'histoire : 1944. Le combat de la libération de Paris.

La critique de ClashDoherty :

Réalisé en 1966 par René Clément, scénarisé par Gore Vidal, Jean Aurenche, Pierre Bost et Francis Ford Coppola d'après le best-seller de Larry Collins et Dominique Lapierre, Paris Brûle-t-il ? est un film historique à la distribution exceptionnelle et une reconstitution remarquable des évênements ayant entraîné la libération de Paris en août 1944.
D'une durée de presque trois heures, porté par une sublime musique de Maurice Jarre (et il y à eu aussi une chanson signée Mireille Mathieu, heureusement absente du film), le film est interprété par Alain Delon, Orson Welles, Daniel Gélin, Bruno Cremer, Gert Fröbe, Leslie Caron, Claude Rich, Jean-Paul Belmondo, Jean-Pierre Cassel, Charles Boyer, Pierre Dux, Kirk Douglas, Anthony Perkins, Glenn Ford, Yves Montand, Claude Dauphin, George Chakiris, Michel Piccoli, Simone Signoret, Jean-Louis Trintignant, Pierre Vaneck, Hannes Messemer, Georges Géret, Robert Stack, Sacha Pitoëff, Félix Marten, Paul Crauchet, Bernard Fresson, Roger Lumont, Georges Staquet, Colette Brosset et Harry Meyen, entre autres (et pour les crédités). Ouf.

Reconstitution fidèle, magnifique de la libération de Paris, le film n'oublie rien : l'implication du consul de Suède (Orson Welles) pour parlementer auprès du général Von Choltitz (Gert Fröbe) la sauvegarde de Paris et la capitulation, Von Choltitz qui refuse de faire détruire paris en désobéissant, ainsin à Hitler... Le prologue montre Hitler ordonner la destruction de Paris en cas de problème.
Je ne sais pas si ce sont des images d'archives ou un acteur, mais en tout cas, si c'est un acteur, rarement un acteur interprétant Hitler aura été aussi ressemblant (de plus, comme on voit rarement Hitler dans ce prologue, ça pourrait être des images d'archives, qui sait ? Mais c'est peu probable).

Paris Brûle-t-il ?, écrit par Coppola, Aurenche, Bost et Vidal d'après un best-seller, est un des meilleurs films historiques (et non de guerre) sur la Seconde Guerre Mondiale.
Seul reproche, dans un sens (le même reproche est à faire au Jour Le Plus Long) : que ce soient les scènes allemandes ou anglaises/américaines, tout est en français dans la version doublée (et, je le parie, dans la version anglophone, le film étant franco-américain).
Il aurait été préférable que les scènes allemandes restent en VOST allemande, et qu'il en soit de même pour les scènes anglophones. Mais c'est un détail. Il n'empêche, je baisse la note d'un point à cause de ça ! Ce qui fait quand même :

Note : 16/20

IMG000043
 

...autrement dit, c'est quand même pas une mauvaise note, n'est-ce pas ?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines