Magazine Cinéma

Death Bed

Publié le 19 janvier 2010 par Olivier Walmacq

19 janvier 2010

Death Bed

deathbeddvdz2uk

genre: horreur (interdit aux - 12 ans)
année: 2002
durée: 1h15

l'histoire: Karen et Jerry emménagent dans un loft dont le grenier renferme un lit maléfique. Bientôt, Karen est en prois à des hallucinations de tortures infligées à une femme. Pour le couple, la réalité et le fantasme ne feront bientôt qu'un.

la critique de Eelsoliver:

On nous avait fait le coup de la maison diabolique, de la poupée maléfique, de la voiture tueuse mais pas encore du lit psychopathe !
C'est bien sur ce concept foireux que s'appuie Death Bed, réalisé par Danny Draven en 2002. Un concept qui aurait pu emporter l'adhésion si seulement Draven avait mis un peu plus de coeur à l'ouvrage.

Le film raconte l'histoire d'un jeune couple, Karen et Jerry, qui viennent d'emménager dans un nouvel appartement. Le lieu renferme une pièce à part dans laquelle se trouve un lit étrange.
Alors que le couple se cherche sexuellement, ils finissent par satisfaire leur appétit sexuel sur le lit en question. Mais voilà que les deux tourtereaux sont pris de désirs inavouables, et couchent avec d'autres partenaires.

Death Bed joue alors sur un érotisme de comptoir qui pourra peut-être exciter celui qui a passé 30 ans sur une île déserte.
Pour le reste, ses nouveaux fantasmes et hallucinations sont évidemment le fait du lit diabolique qui réveille des pensées sordides dans le couple.
C'est très mal joué et Death Bed accumule surtout les scènes de sexe: inutile alors de préciser qu'il s'agit d'un film d'horreur ennuyeux, honteux et jamais passionnant.
Une purge.

Note: 02/20

Posté par EELSOliver à 16:32 - horreur, gore et épouvante - Commentaires [0] - Rétroliens [0] - Permalien [#]
Tags : Danny Draven, Death Bed, horreur, nanar, navet, Stuart Gordon, érotique

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines