Magazine Culture

"les humbles". a.-m. gossez

Par Bruno Leclercq


Pour faire suite à la bibliographie de la revue le Beffroi (1), je signale aujourd'hui la brochure consacrée à l'un des fondateurs de cette revue, Alphonse-Marius Gossez. Publiée, en 1918, par la revue Les Humbles (2), cette brochure est un travail collectif de C. Belliard, R. Bourgerie, R. Houssin, Em. Lebarbier, M. Lebarbier, L. Jeanne, Ph. Lebesgue et Fr. Yard (3). Le portrait de Gossez joint est, dans mon exemplaire, dédicacé à Luc Mériga et "aux vaillants de La Forge" (4).

(1) Bibliographie de la revue Le Beffroi (1ère partie), (2e partie), (3e partie), (4e partie)
(2) La Revue littéraire des Primaires : Les Humbles, fut fondée en 1913 par Maurice Wullens. Voir la bibliographie illustrée sur le blog L'Anarchiviste.
(3) Sommaire : L'Homme par Philéas Lebesgue. Vendredi-Saint en Flandre, L'Envie, (poèmes) d'A.-M. Gossez. Le Poète par Marcel Lebarbier. Médaillon par Francis Yard. A.-M. Gossez, régionaliste et historien par Rémy Houssin. Après une lecture (poème) de Camille Belliard. Le Grand jardin (poème) par Rémi Bourgerie. Bibliographie par Emile Lebarbier.
(4) Luc Mériga, pseudonyme de Maurice Liger, crée en 1912 la ghilde Les Forgerons, une communauté militante de jeunes socialistes, qui « voient en l'art un puissant facteur d' émancipation humaine », « contre l'esprit bourgeois, pour l'esprit révolutionnaire ». La Forge, fut l'organe de la ghilde, la revue parue du premier trimestre 1917 à septembre-octobre 1919. Un premier numéro sans titre, consacré à une conférence de Pierre Desclaux, avait été publié à la fin de l'année 1913 (information trouvée sur le site des amateurs de Remy de Gourmont : La Forge). Luc Mériga, s'était associé en 1914 à l'action de Romain Rolland. Il publiera en 1922, avec Paul Desanges, une anthologie des textes de Jaurès chez Rieder. Retiré de la vie militante, toujours avec Desanges, il publie en 1924 chez Crès une Vie de Jaurès. Luc Mériga animera la « Société des études jauressiennes » jusqu'à son décès en 1965.
Alphonse-Marius Gossez est né à Lille en 1878. Après avoir soutenu une thèse sur le Département du Nord sous la deuxième République (publiée en 1904), il fonde les revues L'Essor avec Théo Varlet en 1898, le Beffroi en 1900 avec Léon Bocquet, Edmond Blanguernon et Théo Varlet, en 1900 toujours La Province, Revue mensuelle de décentralisation, La Flandre artiste en 1908 avec Albert Croquez, et même un journal régional quotidien, Le Petit Nord qui parut entre le 1er octobre 1905 et le 4 novembre 1906. La liste des collaborations aux revues de ce poète et critique serait trop longue à établir.




Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bruno Leclercq 1643 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines