Magazine Culture

Memory Tapes, savant mutant

Publié le 19 janvier 2010 par Albumsono
memory-tapes-call-response-ep-L-3.jpg

Memory Tapes - Seek Magic (J'AIME : A la folie)

* Qui ? Sans doute un des plus gros buzzs de la blogosphère fin 2009, Memory Tapes est en réalité une seule et unique personne, Dayve Hawk. Remarqué l'an passé à l'aide de quelques remixes et premiers singles, l'Américain a sorti dans la foulée à l'automne un premier album intitulé "Seek Magic", pour l'heure disponible chez nous uniquement en import ou en téléchargement.

* Genre ? Pop teintée d'électronique

* MySpace de l'artiste : Memory Tapes

Bicycle :

* Alors ce disque ?

S'il est parfois difficile de dire d'où viennent et où vont les drôles de compositions de l'Américain Memory Tapes, on sent bien qu'elles ont dans tous les cas un pied dans les années 1980 et un autre bien ancré dans les années 2000. Teintée d'électroniques et de mélodies bigger than life jouées aux claviers, sa pop nous remue les jambes s'appuyant dans ses meilleurs moments sur un groove proche du R'n'B. D'un autre côté, les morceaux de Dayve Hawk sont aussi par moments délicieusement rêveurs et liquides, comme une version moins tordue d'Animal Collective. Bref, on est ici à des kilomètres d'une musique gentiment retro. Dans un pur enchantement.

A ce niveau, le titre de l'album "Seek Magic" pourrait presque valoir de programme. Dayve Hawk cherche la magie et la trouve dans ce jeu de contraste entre des tonalités organiques presque évanescentes et d'autres, à l'inverse, posées avec force comme pour ne laisser aucun répit à l'auditeur. De l'électronique, Memory Tapes retient surtout ce goût des rythmiques qui claquent, quitte à s'entrechoquer avec les mélodies. Sur le final de "Stop Talking" ou "Graphics", les sonorités se font plus grasses et grésillantes. La joliesse des mélodies n'est ici pas une fin mais un des moyens utilisés par Dayve Hawk pour nous plonger vers un ailleurs plus incertain.

D'énormes choeurs portent ainsi la mélodie pop de "Plain Material" qui prend peu à peu des allures plus monstrueuses. Déjà "Swimming Field" et ses aboiements en ouverture commencent par des simples accords de guitares avant de basculer en frénétique comptine afro pop riche en percussions. Les huit titres réunis ici se réinventent ainsi en faisant jouer des superpositions de couches et d'importantes variations d'intensité. Difficile alors de résister à la vague qui prend forme et nous entraîne irrémédiablement sur les pistes de danse avec les titres "Bicycle" et "Green Knight". Les Hot Chip se sont trouvés ici un sacré challenger.

KidB

Swimming Field : 

* Anecdote ? Sur son Blog We're Tapes, Memory Tapes publie de nombreux remixes d'artistes d'horizons très divers comme le rappeur Gucci Mane ou les rockeurs azimutés de Yeasayer.

Graphics :


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Albumsono 1000 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines