Magazine Cinéma

Chanteur de Jazz

Par Tibo75
Chanteur de Jazz
mardi 19 janvier 2010
Celui-là, je voulais le voir depuis longtemps, il était sur ma liste de DVD à acheter. Je l'ai trouvé à la librairie de la Cinémathèque Française que je recommande d'ailleurs à tous les cinéphiles. J'étais allé voir auparavant l'expositions de la Cinémathèque sur "La lanterne magique". Allez-y, c'est une belle exposition, très bien faite comme souvent à la Cinémathèque. Les plaques peintes du 19ème siècle sont impressionnantes de détail. Il y avait aussi une démonstration d'un projecteur (j'ai oublié son petit nom) projetant des images peintes sur de la pellicule, assez amusant…
Qu'a ce film de particulier ? C'est le premier film parlant de l'histoire du cinéma. C'était en 1927 ! Parlant est un bien grand mot, il faudrait plutôt dire chantant car mise à part quelques paroles dites par Jack (le chanteur de Jazz) tout le reste des dialogues est rendu par des intertitres, et il y en a beaucoup (trop). C'est comme si le cinéaste avait hésité à faire un film complètement parlant, c'est dommage.
Le début du film m'a un peu surpris : un prélude musical de près de quatre minutes avec pour seul image un titre. Je me suis demandé s'il n'y avait pas un problème avec le DVD. J'ai eu déjà cette mésaventure avec "Macbeth" d'Orlon Welles, donc là j'ai attendu plus patiemment le lever de rideau.
Au début, j'étais assez déçu, la première scène où l'on voir Jack enfant chantant est mal synchronisée. Puis lorsqu'apparaît Jack adulte, tout change. La qualité du film tient principalement dans Al Jolson, l'acteur principal. Il crève l'écran, sa voix est magnifique et la scène dans la synagogue à la fin du film le montrant chantant la prière de Yom Kippour est très émouvante.
L'histoire est intéressante : un homme est partagé entre ses origines (chanter des chants religieux) et sa vocation (chanteur de Jazz) et ne sachant choisir entre les deux faisant le malheur de son père. Malheureusement ce thème n'est pas assez exploité ou plutôt exploité à la mode Hollywoodienne, c'est-à-dire un peu larmoyante et pleine de bons sentiments.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Tibo75 122 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines