Magazine Culture

Comme un dimanche matin... En compagnie d'Emilie Simon...

Publié le 17 janvier 2010 par Etienne Martin

Comme un dimanche matin... En compagnie d'Emilie Simon...

Salut salut,
Comme chaque semaine, j'ai écouté beaucoup de musique, pas mal de petites nouveautés bien sympathiques, mais je les gardes sous le coude pour le moment car ce soir je vais revoir sur scène une artiste que j'affectionne particulièrement, elle s'appelle Emilie Simon... C'est donc à la musique de la princesse électro-pop que la sélection du jour sera exclusivement consacrée... Rétrospective sur un parcours d'exception...
Mon premier contact avec Emilie remonte à la parution de Desert, le premier maxi issu de son laboratoire. Ce qui m'a charmé dès le départ, c'est la délicatesse de ses compositions, la finesse des des arrangements, et bien sur cette voix mutine et acidulée à laquelle on ne peut que succomber... Sur ce maxi on découvre aussi quelques remixes signés Leïla, Thievery Corporation et Avril.
Comme un dimanche matin... En compagnie d'Emilie Simon...


Emilie Simon - Desert (Thievery Corporation Remix)

Ce maxi est un prélude à la parution de son premier album. Nous sommes en 2003, Emilie a 24 ans et sort son premier opus sobrement intitulé Emilie Simon. Aussi à l'aise en anglais qu'en français, le disque contient 12 perles récompensées par une Victoire De La Musique dans la catégorie Album Electronique en 2004.

Comme un dimanche matin... En compagnie d'Emilie Simon...


Emilie Simon - Chanson De Toile


Emilie Simon - To The Dancers In The Rain


Emilie Simon - Femme Fatale ( Feat. Tim Keegan )

Février 2005, La Marche De L'Empereur, le documentaire sur les manchots empereurs qui vivent dans l'Antarctique, est sur tous les écrans de cinéma, et c'est Emilie qui pilote la bande originale sortie le 10 janvier 2005. Elle s'est entouré de Jean-Pierre Ensuque (le guitariste d'Autour De Lucie), et de Grégory Czerkinsky. Elle commence un savant travail d'illustration sonore, qui prouve qu'elle a un sacré talent. Un grande artiste semble a éclot. Preuve en est, puisqu'en 2006, elle remporte à nouveau une Victoire De La Musique dans la catégorie " Bande Originale de Film" pour La Marche De L’Empereur. La même année, elle est nominée pour le César de la meilleure musique écrite pour un film... L'aventure continue, et ce, sous les meilleurs hospices.
Comme un dimanche matin... En compagnie d'Emilie Simon...


Emilie Simon - The Voyage


Emilie Simon - Ice Girl

Le 6 mars 2006, Émilie Simon sort son deuxième " véritable" album. Intitulé Végétal, cet album puise sa force dans la nature, Emilie jongle habilement avec les mots et des sonorités aussi organiques qu'aquatiques. La récompense l'attend une nouvelle fois au tournant puisqu'en 2007 elle obtient une nouvelle Victoire De La Musique. Cette fois, ce sera dans la catégorie " Album De Musiques Electroniques / Groove / Dance De L’Année ".


Emilie Simon - Dame De Lotus





Emilie Simon - Rose Hybride De Thé

La Marche De L’Empereur n’a finalement pas été retenue pour la version américaine du documentaire. Fin 2006, Emilie décide de sortir The Flower Book, un disque qui sera uniquement distribué aux États-Unis. Il s'agit d'une compilation de titres extraits de ses trois premiers albums ainsi que de versions inédites.
Comme un dimanche matin... En compagnie d'Emilie Simon...

2007, voit la naissance du premier live d’Emilie Simon. Enregistré à L’Olympia en septembre 2006 avec la participation du quatuor à cordes Sine Qua None, il sort en CD et en DVD. Au menu de ce live, des chansons figurant sur ses 3 premiers opus, agrémentées d'une reprise de Come as you are de Nirvana.
Comme un dimanche matin... En compagnie d'Emilie Simon...


Emilie Simon - Never Fall In Love ( Live @ L'Olympia )

Le retour discographique d'Emilie se fera en 2009, tout d'abord sur le projet électro-classique Private Domain orchestré par Iko. Elleapparaît sur deux des titres les plus réussis du disque.




Private Domain Feat. Emilie Simon - Remember Me

Enfin, en septembre 2009, elle fait paraître The Big Machine, son 4ème album studio qui amorce un véritable tournant artistique. The Big Machine a été élaboré et enregistré à New-York où vit actuellement Emilie. Bien moins électro que ses prédecesseurs, beaucoup plus pop et sous influence Kate Bushienne. Un disque à apprivoiser car déroutant au départ mais qui comme un bon vin s'ouvre et se bonifie avec le temps...

Comme un dimanche matin... En compagnie d'Emilie Simon...

Emilie Simon - China Town

Voilà, c'est tout pour aujourd'hui, j'ai essayé de sélectionner quelques uns de mes titres favoris parmi une discographie quasi-parfaite, et c'est au Casino De Paris que je serai ce soir pour l'applaudir !

Belle fin de week-end et à la semaine prochaine !
Add to netvibes

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Etienne Martin 108 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines