Magazine Afrique

Le culte du cheval au Maroc

Par Bakrim76

      marocain_600

Le lien entre les hommes et les animaux dans une région comme la région Abda-Doukala à Safi au Maron, est des relations naturelles et habituelles. On peut rencontrer des animaux dans la rue ou dans les champs, des animaux qui travaillent quotidiennement. On rencontre le cheval, le chameau, le mulet et l'âne...

La rencontre entre les jeunes et les animaux se fait dès l'enfance. Les jeunes sont obligés de s'occuper des animaux ou d'être aidés par leur force pour les besoins quotidiens de la vie. J'aimais les animaux et j'avais l'occasion de m'en occuper quand j'étais jeune, pendant les vacances scolaires. On avait trois moutons sur le toit (terrasse) de la maison alors que nous habitions en ville. Je les conduisais durant les vacances dans un champ qui était près de chez nous et j'aidais de jeunes paysans à travailler leur champ. Là, j'avais  l'occasion de monter sur le dos d'un âne ! Je suis tombé plusieurs fois, mais ça ne m'a pas empêché de recommencer.

Mais la relation entre l'humain et le cheval est unique en son genre. Le beau cheval est un animal que seules les famille aisées peuvent acquérir. On voit les beaux chevaux dans les occasions de fêtes, de moussems et de spectacles... Au point que le cheval est très respecté et admiré dans le coeur des Marocains.

Le cheval de la Fantasia est très apprécié. Le rite de la Fantasia présente, à l'origine, la préparation guerrière des soldats pour défendre la patrie. Les hommes à la bataille et les femmes à l'intendance ou aux soins. La femme avait le rôle de soigner les blessés ou de préparer les repas pour les soldats. On peut même constater ça dans les livres d'histoire. Et comme le jeu de la Fantasia est un jeu dangereux, il n'y avait que les hommes à pratiquer ce sport. J' ai vu plusieurs fois des cavaliers tomber de leur selle et mourir sous le poids et les coups des pattes de leurs chevaux.

Il y a, à Safi, des clubs d'équitation où les hommes et les femmes montent les chevaux mais la participation féminine à la Fantasia est récente. La pratique de la Fantasia par des groupes de femmes au Maroc est, dans son aspect culturel, le symbole de la participation de la femme dans la société. Tout comme les autres domaines qui jusqu'à maintenant étaient réservés à l'homme. Même si le rôle de la femme est toujours présent en tant que moitié de la société depuis l'apparition des humains...

Je vous souhaite bon spectacle et bonne découverte :

Illustration du haut : "Arabe sellant son cheval " Eugène Delacroix 1885 Musée du Louvre -huile sur toile -

Abdelkarim Belkassem

Rouen France, Safi Maroc

img710


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bakrim76 3054 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog