Magazine Culture

Daft Punk - Marketing du futur

Publié le 29 octobre 2007 par Elie Prudhomme

On connait surtout les Daft Punk pour leur son avant-gardiste, mais, à l’occasion de leur prochain album Alive 2007, Thomas Bangalter et Guy-Manuel de Homem Christo ont également un temps d’avance sur les techniques marketing. Retour sur une opération rondement menée…
14.06.07 - C’est le Daft Day : Les Daft Punk créent l’événement en enflammant Bercy. Le duo a des fans, beaucoup de fans, qui attendaient ce Live depuis longtemps. Alors pour ceux ayant leur place et voulant narguer les trop nombreux déçus, la maison de disques EMI leur ont proposé, en amont, des bannières et un compte à rebours jusqu’au lancement des premières sonorités. Le buzz est généré ; tout le monde en parle ; les Daft confortent leur rang de n°1 de l’Electro français.

19.11.07 - Sortie mondiale de Alive 2007. Et nouvelle innovation marketing. Ce n’est plus une bannière ni un compte à rebours qui est mis à disposition des internautes, mais un mini-site ! Lancé par l’agence Ibernatus, ce concept est une première et s’inspire largement du partage vidéo, avec un code exportable et un affichage en flash. Le mini-site, exploitable sur les pages myspace, facebook et sur les blogs, se multiplie à toute vitesse et… gratuitement. De quoi faire pâlir les régies publicitaires !



Et pourtant sur Facebook, les Daft ont quelques clics de retard. Alors que EMI ouvre sur la plateforme communautaire le Groupe officiel Daft Punk, un autre Groupe Pour les gens qui aiment Daft Punk rassemble déjà plus de 6000 fans, avec plus de vidéos, plus de photos et plus de membres (le groupe officiel n’ayant pour l’instant que 2.360 membres). Ces complications auraient pourtant pu être évitées si EMI n’avait pas attendu que Facebook lève l’interdiction d’envoyer des messages à plus de 1000 membres. Pas de problème, par contre, niveau myspace, leur page officielle comptant tout de même 308900 amis et 55294 commentaires !

Les Daft, et les équipes EMI, ont compris avant pas mal de monde l’importance des communautés du web et ont su répondre aux demandes des internautes en leur proposant des contenus originaux, esthétiques, et facilement diffusables. On retrouve l’esprit de partage à travers le clip Harder Better Faster Stronger : les images proviennent de 250 caméras confiées au public lors d’un concert à Brooklin le 9 août dernier. A la réalisation, ce n’est autre que Olivier Gondry, frère de Michel.
En résumé, Daft Punk innove et place son public (particulièrement l’internaute) comme un acteur privilégié dans la diffusion et la promotion de son prochain album. Alors, à quoi servent encore les medias traditionnels?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

Magazines