Magazine Culture

Quand nous serons heureux, de Carole Fives

Par Goliath @Cayla_Jerome
Bannière

Quand nous serons heureux, de Carole Fives

Regarde donc ce livre, il m’est passé sous le nez ! Me disait un éditeur de mes amis ; il avait de bonnes raisons de le regretter…

 Ce livre est un petit chef-d’œuvre de recueil de nouvelles, de petites histoires en costume de tous les jours, comme il peut en arriver à chacun de nous, des choses banales, des riens qui conduisent à l’instant précis où une vie peut basculer vers un raidillon imprévu.

Carole Fives nous emmène dans un style agréable à sa suite, nous prenant comme confident afin que l’on devienne ses témoins privilégiés, marchant sur ses pas sur le rebord du précipice que constitue notre quotidien. Elle pointe du doigt nos petites faiblesses, mesquineries, vanités et autres mensonges qui ne rassurent que nous-même, mais dans lesquels, parfois, nous nous complaisons …

Trente et une petites nouvelles qui résument chacune l’un de nous. Chaque lecteur y trouvera son double avec qui il aura le loisir de souffrir où de rire un peu jaune !

Un petit chef d’œuvre qui concerne aussi bien les hommes que les femmes, nul n’est vraiment parfait…

158 pages pour essayer de se donner une bonne conscience, penser que c’est d’un autre dont il s’agit. Il est bien plus reposant de regarder les défauts des autres, que d’assumer les siens…

(En plus, elle est jolie, mais je n’ai pas les droits sur ses photos …)

Editions Le Passage, Janvier 2010 (Diffusion Seuil), 14 €, ISBN N° 978-2-84742-146-0

4 ème de couverture : Source éditeur Le Passage

Il y a les vies que nous aimerions vivre... et celles que nous vivons, faites de compromis, de doutes, de fantasmes : le fils qui fait de la scène pour attirer l’attention de son père, la jeune femme qui comprend que ses opérations de chirurgie plastique n’ont pas réglé ses problèmes, la fan de David Bowie qui perd le sens de la réalité, l’homme qui à force de ratures, de biffures sur son agenda se rend compte que c’est son existence qu’il annule jour après jour, la victime de viol dans le déni qui relate son agression comme s’il s’agissait d’une histoire d’amour, le photographe Rmiste en panne de modèles…Avec un style concis, direct, très contemporain, cru sans jamais être cruel, Quand nous serons heureux porte un regard à la fois corrosif et humoristique sur les parents, les enfants, les amants, les maris et les femmes… Bref, sur la société et sur ses failles.

.

Feuilleter les premières pages

Carole Fives

Carole Fives vit à Lille et partage son temps entre les arts plastiques et la littérature. Pour Quand nous serons heureux, elle a reçu le prix Technikart du manuscrit 2009, présidé par Alain Mabanckou.

 Site de Carole Fives : http://carolefives.free.fr/


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Goliath 4081 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines