Magazine Culture

Nassim et Nassima

Publié le 02 février 2010 par Litterature_blog
Nassim et NassimaA Kaboul, un petit groupe d’enfants vivote au jour le jour. Issus pour la plupart de familles nombreuses, ils passent leurs journées à effectuer des corvées pour aider leurs parents. Il y a Jawad, Yalda, Wais, Nasser, Hunar, Muhammad, Tarek, Hoosa, Hangama, Karim, Nasrin, Najib et surtout Nassim et Nassima. Ces deux là ne sont pas frère et sœur mais une amitié indéfectible les lie. Agés de sept ans, ils ont grandi ensemble et rien ne semble pouvoir les séparer. Pourtant, le jour où Nassim rentre à l’école, Nassima, qui ne peut le suivre puisque selon son père l’école n’est pas pour les filles, a l’impression de perdre à jamais son meilleur ami…
Nassim et Nassima sont des enfants (presque) comme les autres. Ingrid Thobois ne nie pas le poids de la tradition, mais elle offre à ces gamins un avenir possible. Est-ce utopique ? Qui sait ? La description de la vie quotidienne sonne juste. Les mots « taliban », « burka » ou « attentat » sont présents. Mais on parle aussi d’éducation, de famille et d’amitié. Le texte ne bascule à aucun moment dans le pathos ou l’optimisme béat.
J’aime ce petit roman parce qu’il est positif. Bien sûr, on peut le taxer d’angélisme. Les figures de l’instituteur et des parents de Nassima semblent trop idylliques pour être vraies. Mais après tout, pourquoi pas ? Ce pays est tellement stigmatisé que lui donner des habitants éloignés de toute forme d’obscurantisme est un choix courageux, n’en déplaise aux esprits chagrins qui pensent que tous les afghans sont des fondamentalistes sans cervelle. L’auteur a vécu sur place, son point de vue est sans doute plus pertinent que celui des « grands penseurs » qui délivrent des jugements définitifs devant leur télévision.
Voila donc un roman jeunesse intelligent, très facile à lire, avec un vocabulaire simple, beaucoup d’illustrations pleine page et un découpage en courts chapitres qui ne laisse jamais le temps à l’ennui de s’installer. Bref, vous l’aurez compris, c’est pour moi une bien belle découverte.
Nassim et Nassima, d’Ingrid Thobois (illustrations de Judith Gueyfier), Rue du Monde, 2009. 110 pages. 10,50 euros. A partir de 8 ans.
L’info en plus : Nassim et Nassima est le premier texte pour la jeunesse d’Ingrid Thobois. En 2007, elle avait déjà publié un roman sur le thème de l’Afghanistan ayant pour titre Le roi d'Afghanistan ne nous a pas mariés. Ce texte pour adultes paru aux éditions Phébus lui a permis de remporter le prix du 1er roman.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Litterature_blog 20313 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines