Magazine Bd & dessins

"je fixais des vertiges."

Par Constantinople

Jérémie Bennequin, jeune artiste français, développe un travail centré sur la question de la trace et du vestige ; ainsi s'explique-t-il dans son engagement (à lire intégralement ici) : "Gommer l'œuvre de Marcel Proust, A la recherche du temps perdu, selon un protocole rigoureux, est ma démarche artistique..."
Dans la collection de photos qui illustre cette démarche, il note : "c'est un travail minutieux, obsessionnel, absurde. Une pure perte de temps." Ce travail me plaît doublement, d'une part pour la mise en scène du rapport au temps, surtout à notre époque empreinte d'immédiateté, mais aussi pour la réflexion à laquelle elle invite sur les concepts de livre, de texte, et de document.
Le travail de Jérémie Bennequin est à découvrir sur son blog, "A la page", ou prochainement à la librairie Yvon Lambert à Paris.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Constantinople 58 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog