Magazine Culture

Charlie et la chocolaterie

Par Apollinee

Charlie et la chocolaterie

 L'histoire de Charlie Bucket, vous connaissez.

Vous l'avez découverte au cinéma, avec Johnny Depp en intrigant Willy Wronka.

Et Augustus Gloop, gros, gras et gourmand, Veruca Salt, capricieuse et gâtée, Violette Beauregard, horripilante masticatrice de chewing-gum, sans oublier Mike Teavee, qui passe son temps devant la ..TV.  Ah bon, lui aussi?

Grrrrrrr

La pureté juvenile de Charlie Bucket vous fait fondre, telle une tablette de chocolat et même craquer lorsque vous constatez que:

"(...) ce qu'il désirait par-dessus tout, c'était du...CHOCOLAT.

En allant à l'école, le matin, Charlie pouvait voir les grandes tablettes de chocolat empilées dans les vitrines. Alors, il s'arrêtait, les yeux écarquillés, le nez collé à la vitre, l'eau à la bouche.

(...)

Une fois par an seulement, le jour de son anniversaire, Charlie Bucket avait droit à un peu de chocolat. Toute la famille faisait des économies en vue de cette fête exceptionnelle et, le grand jour arrivé, Charlie se voyait offrir une petite tablette de chocolat, pour lui tout seul. Et chaque fois, en ce merveilleux matin d'anniversaire, il plaçait la tablette avec soin dans une petite caisse de bois pour la conserver précieusement comme un lingot d'or massif; puis, pendant quelques jours, il se contentait de la regarder sans même oser y toucher. Enfin, quand il n'en pouvait plus, il retirait un tout petit bout de papier, dans le coin, découvrant un tout petit bout de chocolat, et puis il prenait ce petit bout, juste de quoi grignoter, pour le laisser fondre doucement sur sa langue. Le lendemain, il croquait un autre petit bout, et ainsi de suite, et ainsi de suite. C'est comme ça que Charlie faisait durer plus d'un mois le précieux cadeau d'anniversaire qu'était cette petite tablette de chocolat à deux sous."

 Charlie et la chocolaterie, Roald Dahl, roman, folio junior, 214 pp

C'est sur ce passage d'anthologie - je le trouve sublime- que se clôt notre feuilleton gourmand consacré au chocolat dans la littérature. Les billets suivants paraîtront au gré sporadique des lectures qui y seront consacrées: Chocolat amer (Laure Esquivel), Cornichons et chocolat (Philippe Labro)..sans omettre Le chocolat d'Apolline de Michel Cyprien.

Pour l'heure, je vous donne rendez-vous, dès demain, dimanche, 7 février pour le feuilleton d'une semaine consacré à...Cupidon.

Apolline Elter


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Apollinee 3537 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines