Magazine Beaux Arts

Pourquoi pas Pinder ? Et pourquoi plutôt Obludarium ?

Par A Bride Abattue @abrideabattue
Le cirque dont le nom reste indissociable de celui de Jean Richard est revenu sur la pelouse de Reuilly et enchante le public. Il faut dire que c'est là du grand spectacle et j'ai apprécié d'assister à une représentation.
Je ne suis pourtant pas totalement enthousiaste et j'ai cherché à comprendre pourquoi.
Pourquoi pas Pinder ? Et pourquoi plutôt Obludarium ?Parce que ... j'ai découvert depuis quelques années une autre forme de cirque.
Parce que ... la performance circassienne peut se situer ailleurs que dans les superlatifs. Le plus grand, le plus haut, le plus fort, le plus dangereux ... ne sont pas nécessairement les plus merveilleux.
Parce que ... la dimension poétique est désormais essentielle et que ce ne sont plus les paillettes qui me font rêver.
Parce que ... je n'ai pas besoin d'un Monsieur Loyal pour conditionner mes applaudissements.
Pinder présente d'excellents numéros qui font honneur au cirque traditionnel. Avec notamment l'illusionniste Sophie Edelstein, directrice artistique du cirque et jury d'Incroyables talents, l'émission de M6. Avec son frère, Fréderic Edelstein, un des dresseurs de fauves les plus talentueux. Avec Romina, reine du houlla-hops. Et puis des acrobates, des clowns, un jongleur (révélation d'Incroyables talents ...)
Pourquoi pas Pinder ? Et pourquoi plutôt Obludarium ?Mais je préfère les chapiteaux plus modestes comme ceux qui s'installent sur l'Espace Cirque d'Antony (92). J'aime sentir l'odeur des chevaux dont les sabots résonnent au premier galop. Je peux lire les hésitations sur les visages des artistes avant les numéros de voltige. J'apprécie leur volonté de se dépasser. J'applaudis sans réserve leur travail de recherche pour surprendre avec parfois un détail un public de plus en plus expert.
Si je frisonne alors c'est de plaisir. J'aime aussi quand la musique occupe une large place. Quand la théatralisation conduit les numéros. Quand l'esprit de troupe accorde la meilleure place à chacun sans hiérarchie. Quand il n'y a pas de garçon de piste ni de second rôle.
Je n'aime pas tout le coté "marchands du temple" qui détourne l'attention avec la vente d'accessoires lumineux et de sifflets qui font ressembler la piste à un stade de football. Je ne vais pas au cirque pour avaler du pop-corn ou me coller les doigts à la barbe à papa. Je viens pour rêver et engranger des images qui me transportent un peu vers les étoiles. Pourquoi pas Pinder ? Et pourquoi plutôt Obludarium ?Pourtant j'ai d'excellents souvenirs de représentations du Festival de Cirque de Massy (91), mais son chapiteau reste à taille humaine. Il fêtera à sa manière le 150 ème anniversaire de l'invention du trapèze volant. Ce rendez-vous demeure une référence en terme de cirque à la fois classique et expérimental du 21 au 24 janvier 2010.
Une structure minuscule vient de se poser sur l'Espace Cirque d'Antony (92) et elle ne pouvait qu'attirer mon regard avec ses couleurs chaudes et son architecture de ruche. Pourquoi pas Pinder ? Et pourquoi plutôt Obludarium ?Matej et Petr Forman (qui ne sont autres que les fils du célèbre réalisateur de cinéma Milos Forman) ont voulu restaurer l'esprit des théâtres ambulants des années 30. Leur freak house se réclame du cabaret, du théâtre et du cirque. Et leur univers est un petit monde de monstres.
Tout ce qui est différent fait facilement peur ; tout ce qui ne correspond pas à la norme rend méfiant ... Autrefois il était d'usage de montrer les êtres difformes dans les cirques ; aujourd’hui, ce sont des êtres d'exception magnifiques comme je le disais au début du billet. Les frères Forman décident de prendre le contre-pied de la tendance actuelle, avec tendresse et humour, un peu à la manière de Tod Browning et de sa Monstrueuse parade.
Pourquoi pas Pinder ? Et pourquoi plutôt Obludarium ?Obludarium, c’est un jeu de mot entre le mot « obluda », monstre en tchèque, et planetarium ou aquarium, explique Petr Forman qui reconnait avoir été inspiré par le cirque, le cabaret, le night club ... pour inventer un spectacle qui fait découvrir la petite histoire des personnages dedans.
Vous verrez donc, mesdames et messieurs, la femme à barbe, le lilliputien, la petite fille géante, ou encore la sirène ... tout ce petit monde étrange et dérangeant, et bien d'autres encore, comme ces marionnettes géantes.
Pourquoi pas Pinder ? Et pourquoi plutôt Obludarium ?Le cheval sera de bois. L'orchestre tsigane jouera sur l'estrade, en direct bien sur. Les spectateurs devront se serrer sur les deux étages autour de la piste de l'étrange baraque conçue par Matej Forman. On ne va pas tenir à plus de 120 et on jouera à guichets fermés. Ce sera encore une fois un évènement exceptionnel puisqu'il n'y a que deux endroits en région parisienne qui vont recevoir ce cirque de l'étrange : Antony et Cesson-la-Forêt.
Quand vous verrez des extraits dans les meilleures émissions de télévision vous ne direz pas qu'on ne vous a pas prévenus. Il reste peut-être quelques places. A vous d'essayer !
Obludarium sera donné à l'Espace Cirque, rue Georges Suant - 92160 Antony, du 6 au 17 janvier à 20 heures (dimanche 16 heures). Navette gratuite depuis la gare RER d'Antony et le Théâtre La Piscine. Pour tout savoir des spectacles de la Scène conventionnée d'Antony-Châtenay : 01 41 87 20 84 et www.theatrefirmingemier-lapiscine.fr
A Sénart, Cesson-la-Forêt du 22 janvier au 6 février tel 01 60 34 53 60 ou www.scenenationale-senart.com
Les photographies qui ne sont pas mentionnées A bride abattue proviennent du site de la compagnie : http://formanstheatre.cz

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


A Bride Abattue 10028 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte