Magazine Cinéma

Cyborg Cop

Publié le 09 février 2010 par Olivier Walmacq

09 février 2010

Cyborg Cop

cyborg_cop_affiche_76633_13934

genre: science fiction, action
année: 1993
durée: 1h35

l'histoire: L'agent Jack Ryan reçoit un appel au secour de son frère Philip, en poste aux Caraïbes. Il ignore que celui-ci est utilisé pour une expérience scientifique: le professeur Kessel a mis au point une technique permettant de transformer un soldat en cyborg. Grâce à son armée de robots, Kessel veut prendre le pouvoir dans les Caraïbes.

la critique de Eelsoliver:

Parmi les acteurs purs et durs nanardeux, on cite souvent Chuck Norris, Steven Seagal ou encore Michael Dudikoff. Mais on oublie souvent le nom de David Bradley, un acteur souvent employé par les services de Sam Firstenberg. Ce réalisateur est surtout connu (enfin... connu... façon de parler !) pour avoir signé certains épisodes de la saga American Ninja et American Warrior.

Mais Firstenberg a également sévi dans la science fiction avec Cyborg Cop. Pour les lobotomisés du cerveau ou les suicidaires, il existe deux autres suites.
Inutile de préciser qu'il s'agit d'une série B sérieusement fauchée avec tout ce que cela engendre. En résumé, l'action se déroule une fois encore aux Caraïbes, une terre bénite pour ce genre de film qui ne coûte pas cher à produire.

Pourtant, force est de constater que l'on ne s'ennuie jamais. Là où d'autres films du même genre sont plutôt avares en matière d'action, Cyborg Cop délivre largement la marchandise.
Le frère de l'agent Jack Ryan est kidnappé par un savant diabolique, le professeur Kessel. Afin d'organiser une future opération militaire qui consisterait à prendre le contrôle des Philippines (oui je sais, le scénario ne tient absolument pas la route...), Kessel transforme les soldats prisonniers en cyborgs.
Et le frère de Ryan devient alors un robot meurtrier.

Pendant ce temps, Jack Ryan (David Bradley) a les nerfs: il pète la gueule à peu près à tout le monde. Accompagné par une blondasse qui ne sert à rien et qui se demande où elle a foutu sa trousse de maquillage, il parvient pourtant à décimer l'armée de Kessel, mais se retrouve devant son frère devenu un cyborg criminel. C'est assez pathétique et franchement navrant.
Mais c'est également très fun à regarder en raison de sa médiocrité involontaire. En bref, les amateurs de séries B nanardeuses devraient en avoir pour leur argent.
Les autres pourront passer leur chemin.

Note: 03/20
Note nanardesque: 14/20

Posté par EELSOliver à 15:44 - science fiction et anticipation - Commentaires [2] - Rétroliens [0] - Permalien [#]
Tags : action, Caraïbes, cyborg, Cyborg cop, David Bradley, nanar, robots, sam firstenberg, science fiction, série B

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Top Film N°53: Atomic Cyborg, trailer

    Film N°53: Atomic Cyborg, trailer

    *Sergio Martino est un réalisateur réputé en matière de nanars involontairement rigolos. Atomic Cyborg, connu également sous le nom de Hammerhead, est de... Lire la suite

    Par  Olivier Walmacq
    CINÉMA, CULTURE
  • American Cyborg

    American Cyborg

    genre: science fictionannée: 1996durée: 1h35l'histoire: En 2020, la guerre atomique a ravagé la Terre. Les cyborgs ont pris le contrôle de la planète et se... Lire la suite

    Par  Olivier Walmacq
    CINÉMA, CULTURE
  • "Cop out" ("Top Cops") : eighties, la prolongation

    "Cop out" ("Top Cops") eighties, prolongation

    Pitch.Deux flics bornés du NYPD, à la recherche d'une carte de baseball de collection volée, vont devoir, pour la récupérer, combattre un caïd sanguinaire du... Lire la suite

    Par  Vierasouto
    CINÉMA, CULTURE
  • Top Film N°175: Maniac Cop, trailer

    Film N°175: Maniac Cop, trailer

    L'histoire: Une série de meurtres horribles déclenchent la panique dans les rues de New-York. La confusion atteint son paroxysme lorsque la presse révèle que... Lire la suite

    Par  Olivier Walmacq
    CINÉMA, CULTURE
  • Cop Out

    genre: policierannée: 2010durée: 1h50l'histoire: Deux policiers qui ont des problèmes conjugaux sont momentanément suspendus de leurs fonctions. Lire la suite

    Par  Olivier Walmacq
    CINÉMA, CULTURE
  • Best Coast; cop-copine lo-fi

    Best Coast; cop-copine lo-fi

    Putain l'ambiance faussement négligée, au point qu'on entendrait presque les postillons les craquements de semelles au fond d'une nappe sonore lo-fi qui me... Lire la suite

    Par  Surchauffe
    CULTURE, MUSIQUE
  • Violent Cop : « Le monde est fou »

    Violent monde

    Voir la première réalisation de Takeshi Kitano après Sonatine (1993), mon premier film visionné a renforcé ma fascination pour lui, en tant qu’acteur comme... Lire la suite

    Par  Diana
    CULTURE

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines