Magazine Culture

Une journée d'enfer avec Malavita de Tonino Benacquista

Par Mango
Une journée d'enfer avec Malavita de Tonino BenacquistaUne fois n’est pas coutume mais mon billet du jour commencera par un aveu des plus  personnels: j’ai passé hierune journée d’enfer ! Désormais la date du 9 février 2010 sera définitivement marquée d’une pierre blanche : celle de l’arrivée et de l’installation de mes voisins !
Quelle journée ! Quelle aventure !
 Je ne l’oublierai jamais !
Je ne suis plus chez moi, dans ma petite ville normande de Cholong-sur-Avre, dans l’Eure,  à continuer ma petite vie calmissime de petite lectrice anonyme oh combien compulsive, …non, non... je suis constamment à la fenêtre,  derrière les rideaux  à peine soulevés,  à épier les allées et venues de ces étranges voisins qui s’installent, en plein milieu de la  nuit,  juste en face de chez moi, dans ce pavillon 1900, en pierre et briques normandes,  vide depuis si longtemps!
Comme ils ont l’air sympathiques ! Ils se sont présentés tout de suite, dès le jour levé, à tout le voisinage et ils nous ont même invités  pour un prochain barbecue dans leur jardin ! Les enfants sont tout excités car
 ce sont des Américains !
Une journée d'enfer avec Malavita de Tonino BenacquistaLes Blake, ils s’appellent,  et le père, Frederick, un bel homme fort et décidé, est aussi un écrivain qui restera tout le temps chez lui pour terminer son livre consacré au débarquement de Normandie ! Tous les anciens veulent déjà l’aider en lui racontant leurs souvenirs ! Il est bricoleur aussi et s’entend déjà à régler notre éternel problème d’eau  polluée dans nos robinets qui s’éternise depuis des années ! Il a pris rendez-vous avec le plombier qui n’a encore jamais réussi à trouver la solution !
Maggie,  la mère, est une femme parfaite, dynamique, le cœur sur la main. Elle s’est déjà documentée sur tous nos problèmes car elle veut s’investir dans les associations charitables ! Quels braves gens !
Ils ont deux enfants, Belle, leur fille aînée de dix-sept ans, superbe et décontractée, gentille et polie comme tout ! Son frère, Waren , quatorze ans,  plutôt petit et musclé, s’intéresse à tout et a l’air très doué en informatique ! Il a déjà rassemblé autour de lui tous les lycéens du quartier !
Enfin, je ne dois pas oublier Malavita, leur chienne, un adorable bouvier australien gris cendre, d’une étonnante discrétion,  qui n’aboie jamais, dort toute la journée et ne mange que la nuit !
Malavita ! Etrange nom pour un animal ! « Mauvaise vie » littéralement, en italien ! Et pour tout Italien qui se respecte, Malavita, c’est la Mafia  et uniquement la Mafia, la terrifiante mafia américano-sicilienne !
Brr !... J’en ris encore !
En réalité, vous l’aurez compris, ma journée d’hier, c’est mon entrée dans la « Malavita » , le livre désopilant et irrésistible de Tonino Benacquista dont tout le monde ou presque avant moi a déjà parlé ! 
Cette journée,  entièrement consacrée à la lecture de ce livre,  a été grâce à lui des plus amusantes et enjouées ! Je me suis vraiment bien divertie et que demander de plus à un livre  quand on ne veut plus lire   que pour son plaisir?
Toute la journée j’ai accompagné cette famille horrible et pourtant sympathique, (c’est un comble !),  genre famille Adams, en réalité ici, celle de Giovanni Manzoni , le père, ancien chef de gang mafieux new-yorkais repenti ! Elle est dans une situation gravissime, car recherchée par tous les mafieux du monde et protégée par le FBI, toujours auprès d’elle. Elle doit faire ses mauvais coups en douce et  les cinq composants de cette famille (car il ne faut pas oublier la chienne !) y parviennent très bien et réussissent  parfaitement à s’imposer et à rendre leur passage inoubliable dans cette petite ville si paisible !
Une journée d'enfer avec Malavita de Tonino BenacquistaJ’ai adoré ! C'est un coup de cœur pour moi!  Remède assuré contre tout état mélancolique! Essayez! 
L’auteur, lui, est  fils d’émigrés italiens, né à Choisy-le-Roi, en 1961.
Une journée d'enfer avec Malavita de Tonino Benacquista Il a déjà reçu plein  de prix. Il  est réclamé partout, cinéma, feuilletons télévisés, romans, nouvelles. Tout lui réussit ! J’avais déjà aimé : « La Maldonne des sleepings » mais celui-ci est encore mieux ! Je vais me plonger dans la suite, avec jubilation car je crois savoir que « Malavita encore »  vaut le premier  tome de cette saga  familiale!
De très nombreux blogs en ont parlé! Je retiens celui de Soie, un des  plus récents, avec des photos de la petite ville normande!
Malavita de Tonino Benacquista
(Folio, Gallimard,  2004, 375 pages)

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mango 1361 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines