Magazine Culture

Redécouverte du concept de concert avec Vampire Weekend

Publié le 13 février 2010 par Ihniwyata
Il n'y a pas si longtemps, j'avais découvert les soirées de poche avec Kings of Convenience. Produites par les mêmes gars que les fameux concerts à emporter, elles consistent en des mini-concerts acoustiques et intimistes dans des lieux privés et parfois incongrus. Cette semaine, un collègue m'a conseillé de jeter un coup d'œil à la dernière soirée de poche organisée avec les jeunes sympas, cools et qui ont même fait de vraies études de Vampire Weekend.
Les New-Yorkais viennent juste de sortir leur deuxième album, Contra, qui succède à leur génial premier album. Je ne l'ai pas encore assez écouté pour m'en faire une véritable opinion mais ça m'a l'air exactement dans la même veine que leur précédent disque même si la qualité des chansons n'atteint peut-être pas l'excellence des hits comme "A-Punk", "Walcott" ou "Oxford Comma" du premier LP. M'enfin, il m'a tout de même l'air plutôt pas mal cet album !
Dans deux semaines, j'aurai l'occasion de les voir pour la première fois en concert et bien que ca n'aura rien à voir avec une soirée de poche, j'aimerais tellement retrouver l'ambiance et la spontanéité qui ressortent de cette vidéo. Car qu'est ce que devrait être un concert réellement ? En regardant cette vidéo, ça parait clair : un concert devrait être un moment d'échange et de fête entre les artistes et l'audience. Aujourd'hui, on peut pas vraiment dire qu'un concert soit ainsi. Il y a de manière générale une barrière trop forte entre les artistes et le public. Un concert n'est plus qu'un show.
Alors évidemment, c'est la société qui veut ça. La médiatisation et la popularité des groupes rendent compliqué le fait de faire des concerts intimistes (qui est certainement un des critères pour partager). On ne peut pas demander aux Rolling Stones (ou tout autre groupe d'une certaine ampleur) de jouer dans des salles de 50 personnes mais n'empêche qu'ils pourraient parfois le faire.
Mais l'intimité d'une salle ne suffit pas. Il faut aussi que les groupes entreprennent l'action et aient la volonté de partager. Combien de fois voit-on des groupes, qu'ils soient connus ou qu'ils jouent dans le bar du coin, jouer leurs chansons les unes après les autres avec un "salut" au début du concert et un "merci" à la fin. Autant passer leur album sur une platine !
Remémorez vous vos meilleurs concerts, je suis persuadé que vous serez d'accord avec moi.
De nos jours, il est encré dans nos têtes qu'un concert est un moment où un groupe joue sur scène et un public les regardent. Non, ce n'est pas un vrai concert. Ça ne devrait pas être ça. Un vrai concert, c'est ça :

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Ihniwyata 18 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines