Magazine Entreprise

Motorola fait son come-back

Publié le 15 février 2010 par Ivanm

26 ans après avoir lancé le premier « vrai » téléphone portable au monde, Motorola n’était plus très en forme ces derniers temps : le géant du secteur des TIC souffre d’une baisse de ses parts de marché depuis 2006 (surtout en 2009 : diminution de 10% à 3,7% selon le figaro), passant ainsi de la deuxième à la quatrième place mondiale sur le marché des téléphones portables. Sans oublier de nombreux licenciements, ainsi que la fermeture d’un centre de R&D situé à Rennes.

Motorola fait son come-back

25 ans de Motorola (source GQ)

Les raisons de ce déclin semblent assez évidentes : Motorola a raté le virage des smartphones. En effet, plus d’un an après la sortie de l’iPhone (et le succès qu’on lui connaît), la firme lançait Aura, un téléphone certes beau, mais très « basique », ne pouvant rivaliser en aucun point avec la nouvelle génération tactile, en plein essor.

  • Androïd, le sauveur

Motorola, particulièrement critiqué pour sa faiblesse en terme de logiciel interne, a donc décidé de faire appel à Google. La firme n’utilise alors plus qu’Androïd pour ses smartphones tactiles, réduisant ainsi significativement ses coûts de R&D. Les « Moto-ingénieurs » se focalisent uniquement sur la création et l’amélioration des terminaux. Le DEXT, un des premiers portables sous Androïd, sorti au quatrième trimestre 2009, permet à la firme de remonter la pente.

Motorola fait son come-back

Mais c’est surtout le Milestone (sous Androïd 2.0) qui va booster les ventes de la firme : 250.000 unités vendues en une semaine aux USA (contre seulement 20.000 pour le Nexus One de Google) ! En France, le terminal sera LE succès de noël du site RueDuCommerce.com. Au total, 2 millions de smartphones seront écoulés au quatrième trimestre 2009.

Fort de ce succès, Motorola semble avoir trouvé la stratégie adéquate, et a donc logiquement décidé de poursuivre sur cette lancée. En effet, la firme compte « lancer cette année 20 «smartphones» fonctionnant sous Android », espérant ainsi réaliser 50% de son chiffre d’affaire grâce à eux, nous révèle les Echos.

Cependant, il faut rester prudent : d’autres géants, surtout HTC, sont déjà très présents sur le « secteur Androïd ».

Motorola fait son come-back

Mais une rumeur, qui a été confirmée, renforce l’optimisme de Motorola : la fabrication du prochain Google Phone (surnommé le Nexus Two sur le web) ne sera cette fois-ci pas confiée à HTC, mais bien à l’entreprise américaine, qui revient dès lors sur le devant de la scène.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Ivanm 39 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte