Magazine Culture

Le Palais-Royal - Colette

Par Celinexcoffon
"Ce n'est pas demain, ni cette année, que nous en aurons, nous autres personnes à peu près détruites ou en chemin de l'être, nous autres un peu serrées entre nos murs, coincées entre l'armoire-bibliothèque et le bureau, assiégées par le bruit des pas sur le plafond, celui des semelles de bois sur les marches de l'escalier par-delà le mur -, non, ce n'est pas demain que Paris nous fera cadeau d'un ou deux "Jardins d'adultes". Parant au plus pressé, il faudra d'abord des "Jardins d'enfants", j'en tombe d'accord. Où prendre le terrain ? Je ne suis pas dupe de l'indigence : quand Paris veut des terrains libre, il les trouve. En les cherchant, bien entendu. Après quoi on doterait les grandes personnes. Le type du jardin pour grandes personnes, c'est le Palais-Royal. Ravagé par les jeux et le séjours des enfants, il comporte peu d'attraits pour ceux-ci. Point de sable ni de gravier, la terre battue la plus ingrate, un sol interdit à l'arrosage - seules les plates-bandes et les pelouses ont le droit d'être abreuvées, et le jardinier les soigne avec amour -, notre "cour" n'est lentement et séculairement imprégnée que des pluies, de l'urine canine et des déjections humaines, disons enfantines pour atténuer un peu."
Colette - Le Fanal bleu

colette palais royal.jpeg

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Celinexcoffon 410 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines