Magazine Culture

Grolandais, grolandaises

Publié le 14 novembre 2007 par Sami Battikh
Trash et mauvais genre à fond, la bande de tarés de Groland vient de fêter ses 15 ans d'antenne. L'occasion de tirer un chapeau rempli à ras bord de bouse à ces fêlés du bocal qui ont converti bon nombre de télédégoûtés des programmes Nikos ou Castaldi à ce décalage extrême et franchement ravageur.

Webzine de musique oblige , l'angle était tout trouvé.  Avec Michel Sardouille et sa rupture tranquilou, caricature grossière mais poilante à souhait, Groland a sorti ses meilleurs auteurs pour contocter des textes à hurler de rire, mimées par un comédien à la ressemblance flagrante avec l'original :

La rupture tranquilou

Au boutot les feignasses,  à la maison les pétasses
pour les clodos, plus de vinasse, la rupture faut qu'on la fasse.
Mais on la fera tranquilou, comme on épile son minou.

Les sans papier cul


Ils viennent squatter nos églises
avec leurs filles qu'ils excisent
c'est dans la sacristie qu'ils chient
car ils sont sans papier cul, aussi

Les Turcs

Qu'est ce qu'ils ont contre le jambon
un jour on l'aura dans l'oignon
et c'est pas milliers qu'ils viendront
voler le pain de nos lardons

 


Groland Sardouille
envoyé par lulumaster
Groland, c'est aussi des fausses pubs mythiques, comme récemment la reprise du concept du Crédit Agricole, les banquiers poussant la chansonnette. Grossier et vulgaire à souhait, et toujours de quoi se fendre la margoulette.

 

  par Sylvain publié dans : Délirium

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sami Battikh 1 partage Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines