Magazine France

Sarkozy s'attaque de nouveau aux régimes de retraite

Publié le 16 février 2010 par Olive
Top départ de Sarkozy pour sa nouvelle et énième réforme des retraites, donc hier le Nabot recevait les syndicats pour lancer le débat sur la forme de la futur réforme des régimes de retraite.

Sarkozy encore une fois nous promet de "Il n'est pas question de passer en force." Bien sur on va le croire, après tous les mensonges dont il nous a fait subir.
Car quoiqu'il en dise, s'il ne trouve pas d'accord avec les partenaires sociaux, et bien il imposera son idée sur cette nouvelle réforme.

Voici ces quelques idées que privilégie Sarko:
-Hausse des cotisations.
-Allongement de la durée du travail soit 43 voir 45 ans de cotisation ou départ à la retraite 63 voir 64 ans.
-Baisse des pensions.
-Système par capitalisation.

Donc rien de bon en perspective, car augmenter les cotisations nous toucheront tous dans notre pouvoir d'achat déjà bien bas. Pour l'allongement de la durée du travail, c'est pas mieux car cela n'aidera pas les jeunes à rentrer dans la vie active et surtout à l'heure où le chômage des plus de 50 ans ne fait que croîtres, ne certifiera à aucun de nouveau d'arrivée à ce futur âge légale de départ à la retraite. Ce qui dans tous les cas aménera à une baisse des pensions autre choix du Nabot. Comme inquiétant aussi par capitalisation mais dans le privé, qui entre autre sera des amis de Sarko voir même son frère qui dirigeront ces entreprises.
Finalement aucune des idées de Sarko nous conviendra faudra se battre.

Car pour moi le problème des retraites, certes est bien là, mais est un faux problème car la seul façon d'arriver à sauver les retraites c'est bien de créer des emplois en France.

Or Sarko et ses umpistes comme Xavier Bertrand se servent de statistiques fausses, car ils sont entrain de nous dire que "Aujourd'hui, l'espérance de vie après 60 ans est de 22,2 ans pour les hommes et de 27 pour les femmes.
Ce qui est pas tout à fait vrai car l'écart est moins important que ça, en 1980, l’espérance de vie à 60 ans n’était pas de dix ans comme L'annonce Bertrand, mais de 17,3 ans pour les hommes, et de 22,4 ans pour les femmes.

Puis pour en revenir à l'emploi, que je considère plus important pour sauver nos retraites, on reprend les dates de Xavier Bertrand, en 1980 il y avait 2,5 actifs pour 1 retraité et aujourd'hui il y a 1,45 actifs pour un retraité, donc on voit cette baisse des emplois en France qui font que les retraites sont aussi en difficulté. Et même en 1960 il y avait 4 actifs pour 1 retraité.

Par contre, comme toujours et malgré ses promesses électorales de réformer tous les régimes spéciaux de retraite, il y en a un qui échappe à tout réforme, c'est le régime très spécial de nos élus qui toucheront leur retraite de leur mandat à l'âge de soixante, âge qui lui changera pas.

Montrons de nouveau ce que vont toucher pour leur retraite d'élus nos politiques, sachant que c'est chiffres sont pour un mandat, donc si plusieurs mandats, on multiplie l'indemnité mensuelle par autant de mandat et bien sur à cela s'ajoute le cumul des mandats:

-Les Maires: Plus de 200 000 habitants : 454 euros/mois par mandat, de 10 000 à 20 000 habitants : 307 euros/mois par mandat  et moins de 500 habitants : 80 euros/mois par mandat.

-Les conseillers généraux: Département de plus de 1,25 millions d'administrés : 328 euros/mois par mandat, moins de 250 000 administrés : 187,5 euros/mois par mandat et le Président de conseil général : 449 euros/mois par mandat.

-Les conseillers régionaux: Région de plus de 3 millions d'administrés : 328 euros/mois par mandat, moins de 1 million d' administrés : 187,5 euros/mois par mandat et le Président de conseil régional : 449 euros/mois par mandat.

-Les Sénateurs et Députés: 1553 euros/mois et par mandat, avec l'augmentation proportionnelle du nombre de mandat avec un plafond un plafond de 6 192 euros/mois. Régime très spécial car pour 1 euro cotisé, 6 euros seront récupérés à la retraite. Plus divers avantages qu'il gardent.

-Les Ministres et Secrétaires d'Etat: pas de retraite mais quand le mandat s'arrête s'ils ne retrouvent pas d'emploi de suite les ministres toucheront pendant 6 mois 12 800 euros brut par mois pour un ancien secrétaire d'Etat, 13 900 euros pour un ancien ministre et 22 250 euros brut pour un ancien Premier ministre. Plus logement de fonction gratuit et à l'accès gratuit au réseau SNCF en 1re classe.

-Le Président: 5 250 euros par mois, quel que soit le nombre de mandats. Plus le cumul de leurs nombreux mandats et le salaire de Conseil constitutionnel qui s'élève à 12 000 euros/mois. Et il conserve, jusqu'à la fin de leur vie, un garde du corps, une voiture et un bureau pour son secrétariat.

Donc vous constatez que nous ne sommes pas tous égaux pour les pensions de retraites qui en moyenne pour les salariés d'entreprise tourne au tour de 1500 euros par mois soit une fourchette de 900 à 1900 euros par mois.

actu-coco-34blog

Merci à Coco pour le dessin.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Olive 331 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte