Magazine

Oú il est question de sophrologie

Publié le 18 février 2010 par Carmel

Ahlalalala ! Pas facile du tout cet article là. Parler de sophrologie sans évoquer mes doutes sur la question, c’est nier une partie quintessentielle de ma personnalité. Ma ra-tio-na-li-té. Pour moi, 1+1=2

Le reste, je peux m’y intéresser mais… j’ai du mal. Voyez ce que je veux dire ?

Pour être très claire, commençons par le début.

La sophrologie est une technique de relaxation dynamique basée sur la respiration, la posture. Retrouvez son bien être par la perception de son corps, sans tension. Ok. Pour moi, bien-être égale sport ou Nutella. Mais bon, je suis quelqu’un d’ouvert.
Technique qui permet de se réapproprier son corps et d’harmoniser corps et mental. Mouais.On commence à s’éloigner du rationnalement correct, selon mes critères. Mais.

Bah oui y’a un mais. Et le mais s’appelle Yannick Noah ou Alain Bernard. Deux champions qui pratiquent la sophrologie depuis des années et qui ont utilisé cette thérapie pour apprendre à évacuer leur anxiété et mieux se contrôler.
Et y’a pas à dire, ça leur a valu quelques réussites.

Alors pour en avoir le coeur net et surtout pour savoir comment se déroule un séance, je suis allée tester.
Olivia, jeune sophrologue, installée à Blanquefort, me reçoit.

P1000229

Elle m’explique que bien pratiquée cette technique conduit à la connaissance de soi, des mécanismes d’harmonisation de la conscience (physique et psychique) pour le bien-être de la personne. Qu’elle recherche avant tout l’autonomie de son patient, sa responsabilisation. Relax, donc.

On discute un peu de moi, de ce qui m’angoisse, tant qu’à faire.
Et la séance commence. Raccourcie, la séance. Permission de 15h00 avant que la baby-sitter ne se transforme en citrouille…
Elle me demande donc de me lever et de respirer lentement, mon ventre se détend, la paroie abdominale, les muscles de mon thorax se relâchent…
Elle me parle doucement, évoque des images positives. Après 10 minutes de relaxation, je suis bien. Vient alors le moment d’évacuer mon stress. Symboliquement, elle me demande de jeter mes angoisses au fond d’un puit. Des gestes accompagnent ses paroles. Et moi aussi, je jette. C’est étrange, mais je jette.
Retour au calme progressif et puis voilà…une séance hyper raccourcie…trop raccourcie.

Evidemment, ce fut trop court. Je n’ai pas atteint l’état second dans lequel je me trouve lorsque je suis sur le point de m’ endormir, par exemple. J’en étais loin. Et j’aurais du. C’était un des buts à atteindre.

Alors, naturellement je vais appronfondir le sujet. La gestion du stress, l’échauffement sophrologique sportif par exemple sont des thèmes que je souhaite creuser.

Je reviens vous en parler très vite.
En attendant, je propose d’ouvrir le débat.
La sophrologie, vous connaissez ? Vous pratiquez ? Vous en avez entendu parler ? Vous aimeriez essayer ?

Ah oui. Combien ça coute ? 38€ la séance.

Olivia offre une séance découverte. Je vous mets sa plaquette pour votre gouverne, appelez-la !

scan0002

Facebook
Digg
Blogger Post

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Carmel 150 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte