Magazine Cinéma

Marius

Par Grocher

MARIUS

 RAIMU 

         

 PIERRE FRESNAY          ORANE DEMAZIS

MARIUS

  Un film de :

 ALEXANDER KORDA  et de  MARCEL PAGNOL

 

Vidéo

 

 

 Dans le courant des années vingt à Marseille, César Olivier est le patron d'un café "Le Bar de la Marine", situé sur le Vieux Port. L'activité est parfois en sommeil, vers l'heure de la sieste, mais  haute en couleur le reste du temps. César est veuf et vit avec son fils Marius âgé d'une vingtaine d'années qui aide son père aux tâches que requiert le café! Par contre le jeune homme entretient au fond de lui-même un rêve secret, celui de prendre un jour la mer, influencé qu'il est par les merveilleux navires à quai tout près de chez lui. Cette obsession est telle qu'il ne prête pas attention à la charmante petite Fanny qui semble très attirée par lui. Fanny est presque voisine puisqu'elle vend des coquilles sur le Vieux Port. Cette situation ne plaît pas particulièrement à Panisse, le maître voilier du quartier qui, seul dans la vie depuis le décès de sa femme, se verrait bien épouser la jeune fille malgré leur différence d'âge. Marius, jaloux des avances de Panisse, devient l'amant de Fanny dont le rêve de mariage commence à prendre forme. Toutefois Marius est tiraillé entre la mer avec ses magnifiques voiliers et la petite marchande de coquilles. Celle-ci, consciente qu'elle ne sera pas assez forte pour retenir son amant, n'oppose pas de résistance au départ de son amoureux afin qu'il réalise son rêve: prendre la mer en embarquant sur le majestueux vaisseau "La Malaisie". Fanny se retrouve alors seule avec César qui lui ignore tout du départ précipité de son fils.

Le film débute sur une vue panoramique de Marseille et nous voici sur le Vieux Port à l'heure de la sieste. Tout est calme: Marius à son comptoir et Fanny venant lui dire un petit bonjour. Puis, petit à petit, l'animation  commence à poindre avec les premiers clients du "Bar de la Marine". César quitte sa position allongé, fulmine contre son fils et harangue les clients, signe qu'il est bien réveillé! Il faut dire que l'homme est parfois bourru, brutal verbalement avec son fils qui est tout pour lui, son âme, depuis le décès de sa femme. Il en a du coeur et de la nostalgie plein la tête, César! Rien n'a bougé dans sa chambre depuis ce pénible instant, ni le lit dans lequel est né le fiston et dans lequel sa femme est décédée, pas plus que les autres meubles et les différents objets de la pièce. Il vit de souvenirs mais aussi d'avenir pour Marius qu'il rêve voir reprendre le commerce. Mais seule la mer et des horizons lointains hantent les pensées de ce fils. Il n'en remarque même pas la petite Fanny qui fait pourtant des efforts pour attirer son attention, elle qui en est secrètement amoureuse. Il faut que ce vieux Panisse qui retrouve le printemps en voyant Fanny soit amoureux de la jeune fille et lui fasse sa demande en mariage pour que le déclic se produise: Marius est jaloux ! Il devient alors l'amant de Fanny. Autour de cette gentille histoire d'amour, les habitués du café font résonner leurs voix et leur merveilleux accent au rythme de mémorables parties de manille. Toutefois cette histoire d'amour ne fait pas que des heureux. A part Panisse, assez déçu tout de même, la mère de Fanny n'admet pas que sa fille ait pu être "touchée" avant l'union officielle. César voit ce mariage d'un bon oeil, tente de réconforter la brave maman et de décider une bonne fois pour toutes Marius qui semble d'accord. Mais que faisait à quai "La Malaisie"? Pourquoi a-il fallu que l'équipage ait besoin d'un matelot? Les sirènes du navires ont sonné trop fort dans la tête du jeune homme. Fanny sait que  rien ne pourra empêcher son amant de prendre la mer. Elle va le pousser malgré elle vers son rêve. César, lui, ne se doute de rien. Ainsi va la vie...

Marcel Pagnol restait sur un succès théâtral assez remarquable avec "Topaze". Ce triomphe va le pousser à écrire "Marius" dont la réussite ne surprend personne. Il décide alors de porter cette  oeuvre à l'écran. C'est principalement Alexander Korda qui réalisera cette oeuvre, supervisé par Marcel Pagnol, l'auteur. C'est donc le texte intégral et original qui sert le film. Il sera suivi de "Fanny" et "César". Bien entendu beaucoup connaissent ces personnages hauts en couleur. Le Vieux Port retentit dans nos mémoires avec les savoureux accents de César, Marius, Fanny et Panisse mais aussi avec celle d'Escartefigue et d'autres. Chacun se souvient des parties de manille où la triche et les empoignades verbales font partie du jeu. Vous pouvez d'ailleurs vous régaler avec la plus célèbre en cliquant sur "vidéo". Cette comédie dramatique qui commence sur un air de gaieté et sous le soleil que l'on connaît bien du côté de Marseille va progressivement monter en puissance pour se terminer en scènes bouleversantes et poignantes. Malgré une mise en scène quelque peu banale voire naïve, cette oeuvre reste absolument fabuleuse. Raimu et Pierre Fresnay sont inoubliables dans leurs relations parfois mouvementées mais empruntes d'une grande tendresse. Orane Demazis, la petite Fanny, est, elle aussi absolument remarquable et bouleversante de sincérité. Chaque actrice et acteur devraient être cités: Fernand Charpin dans le rôle de Panisse, Paul Dullac dans celui d'Escartefigue, Alida Rouffe, Honorine la mère de Fanny, et les autres ! Tous ces comédiens ne jouent pas la comédie, ils vivent leurs personnages et nous, nous vivons à leur côté.

Bien sûr, je vous parlerai des deux autres films "Fanny" et  "César"  lors de prochains articles car cette tranche de vie tellement bouleversante, tellement cocasse parfois, promet encore de fabuleux moments d'émotion. C'est d'ailleurs pour cela que cette trilogie écrite et réalisée en partie par Marcel Pagnol est l'un des fleurons de l'histoire de notre cinéma français.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Grocher 39 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines