Magazine Beaux Arts

La Mordorée voit la vie en rose

Par A Bride Abattue @abrideabattue
Le premier article du blog était une recette, ce qui était alors ma façon de dire "je". Depuis je me suis enhardie à donner mon avis sur des spectacles, des livres, des manifestations.
La rubrique"bon petit plat"demeure malgré tout la plus alimentée en billets. Ne voulant pas rivaliser avec les blogs strictement culinaires je présente surtout des recettes qui m'ont été inspirées par des produits (ou des ustensiles) pour lesquels j'ai eu un coup de cœur. Je compose des petites séries, comme celle des recettes de pains. Je fais le portrait de créateurs et d'artisans. Je creuse l'insolite.
La création du blog était un défi. La participation à quelques concours de cuisine en fut d'autres que j'ai eu beaucoup d'émotion et de plaisir à relever. Ce qui semble banal aujourd'hui avec la multiplication des émissions télévisées sur le sujet était encore assez inhabituel il y a deux ans.
La Mordorée voit la vie en roseJe pensais avoir un peu épuisé mon intérêt, surtout après l'expérience du tournage avec Julie Andrieu, quand j'ai appris le lancement d'un concours inédit de création culinaire, faisant appel à l'imagination organisé par Le Domaine de La Mordorée. Le nom du domaine m'a trotté dans la tête un moment, le temps de recouvrer les souvenirs. La mordorée est une bécasse. Il n'est pas rare que dans le midi de la France le nom d'un oiseau inspire celui d'une marque. Le nimois Jean Bousquet avait choisi le cacharel camarguais pour signer ses parfums et ses collections de prêt-à-porter.
La Mordorée voit la vie en roseUne des spécialités de la Mordorée étant le Rosé de Tavel les propriétaires suggèrent d'oser le rose, ce qui est une belle formule. Les jeux de mots autour de cette couleur sont particulièrement d'actualité, même dans l'Est, puisque un département lorrain lance une campagne exhortant à voir la Vie en Vosges sur l'air de la célèbre chanson écrite (mais oui) et interprétée par Edith Piaf à partir de 1947 sur une musique que l'on doit à Louiguy.
J'ai une nette idée de ce que je vais essayer de concevoir. Une association qui en premier lieu me fait envie à réaliser, à présenter et à déguster. Le résultat en vaudra-t-il la peine ?
Votre cerveau se mettrait-il lui aussi en ébullition si je vous disais que l'exercice sera réussi si le rosé de Tavel de la Mordorée exalte les saveurs de la nourriture et parait lui-même meilleur après chaque bouchée ?
Les inscriptions sont à faire sur le site www.mordoree-en-cuisine.com jusqu’au 31 mars 2010.
Le public votera jusqu’au 10 avril pour déterminer les pré-sélections. Les finalistes seront ensuite convoqués pour venir préparer le 24 avril leur recette devant un jury de 6 personnes présidé par Christophe DELORME, propriétaire récoltant du Domaine de la Mordorée parmi lesquels il y aura ( sauf empêchement majeur) Gontran Cherrier, animateur TV et auteur de livres de cuisine.
Des nuitées en hostellerie de luxe, des repas dans des restaurants étoilés ainsi que bien entendu des bouteilles de vin du domaine récompenseront les lauréats de ce challenge qui vise l'excellence. Plutôt motivant, non ?
N'oubliez pas néanmoins que l’abus d’alcool est dangereux pour la santé, et que tout breuvage, même rosé, reste à consommer avec modération.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


A Bride Abattue 10028 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte