Magazine Culture

Lettre inédite de Louis Destouches

Par Caraffa
CELINE.jpgLettre inédite de Louis Destouches

Opi ,le 10 juillet 1916

 Louis Destouches à ses parents .

 Chers Parents

Je ne suis pas u homme de devoir .Je devrai remonter vers la foret, mais la mer est si belle, qu 'elle me retient indûment sur ses bords. Il fait si beau .

Je vous édcris sous un énorme genêt .

La dune dorée se c ouvre de mille petites fleurs roses et blanches , dont les petites tiges vert foncé surgissent droites, uniformes , piquées dans le sable .

En bas, la mer se brise, inlassable , apportant à chaque vague un peu d' écume qui s' ajoute à la bordure de mousse avec un petit murmure discret presque poli.

L' horizon n 'est pas coupé par un mât quelconque , ici la mer est tranquille

Moi aussi.

Mes pensées s' émondent peu à peu de tout ce qu'elles ont de pénible .Je me sens envahi par une grande indulgence pour tout .

Je jouis égoïstement de la minute présente .

Je crois que c 'est la seule formule du bonheur humain, la seule qui ne trope pas, celle dont nous sommes vraiment sûrs puisque 'elle ne dépend de personne .

Peu à peul 'amertume sarcastique que laisse le passé,s'adoucit, ne laisse place qu à un doux scepticisme qui s'étende au futur et le présent apparait , seul, dégagé, épuré, radieux comme il est souvent.

Il ne faut pas , je crois demander plus à la vie , c'est déjà beaucoup.

Je suis un instant, absolument , exclusivement parfaitement heureux.

La brise m 'arrive du large , saccadée , rageuse et saupoudre de sable doré les mille petites fleurs roses et blanches qui secouent aussitôt toutes ensemble , en petites fleurs soigneuses de leurs corolles.

Bien affectueusement.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Caraffa 25 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines