Magazine Beaux Arts

Fétiche

Publié le 23 février 2010 par Paule @patty0green
Je m'inspire ici d'un tout petit texte nommé Fetish de William Pietz, dans lequel il fait le tour de la question du fétichisme en histoire de l'art.
En travaillant sur la notion d'effet de présence, ce que j'ai aussi appelé une forme d'animisme artistique, il fallait bien faire attention de ne pas tomber dans ce piège qu'on appelle le fétichisme, c'est-à-dire, celui de doter des objets d'une intentionnalité. Le danger était plutôt dans le fait de donner ce pouvoir à quelques oeuvres et de dire que ceci n'était pas simplement lié à ma subjectivité. Je l'ai fait pour mon mémoire de maîtrise. Avec un peu plus de recherches en anthropologie, j'ai bien compris que le fétichisme, inspiré des études sur la "pré-science" des dits primitifs, n'existait pas. Le fétichisme est issu de l'esprit dit rationnel qui observe les autres dits primitifs voyant des objets s'animer. Je dirais même qu'il est dans les yeux de celui qui a l'esprit tordu. C'est pourquoi j'ai décidé d'y aller avec une philosophie intuitive et de mettre de côté cette peur du fétichisme qui ne peut être créé que par une science trop rigide. Étant donné que l'art est le plus grand fétiche de l'homme blanc, ça me donnait et me donne encore un argument ultime pour toute réfutation du genre "mais l'effet de présence en art, c'est du fétichisme". Pensons-y, l'art est le fétiche par excellence qui répond à toutes les définitions du fétichisme (plus qu'à sa propre définition qui n'a plus aucun sens aujourd'hui) : "nom donné par les blancs", "objet qui serait doté d'un pouvoir magique bénéfique selon les croyances d'une personne ou d'une collectivité", "ce qui est adoré aveuglément", "objet n'ayant pas de caractère sexuel dont le contact ou la vue est nécessaire à la sexualité" (je sais pas trop pour celle-là, peut-être que j'exagère un peu). D'une manière ou d'une autre, l'art correspond mille fois plus à ces définitions qu'à sa propre définition : "expression par l’être humain d’un idéal esthétique, d’un sens de l’harmonie ou d’un intérêt pour des recherches formelles ou conceptuelles" Cette dernière ressemble plus à mon idée de l'effet de présence! ;D

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Paule 235 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines