Magazine Blog

Peut-on rester amateur et fauché ?

Publié le 16 novembre 2007 par Laurent Dureau

Au fil des jours, la pression monte. D'un côté des gens qui veulent gagner des sous et de l'autre des défenseurs de la liberté d'authenticité. Le blogging fait des vagues et beaucoup de blogueurs se sentent tiraillés et ténaillés à la fois.

Plusieurs articles mais aussi des outils se mettent en place afin de dénicher les contrefaçons ou les copier-coller abusifs où certains arrivent à gagner de l'argent. Tout n'étant qu'histoire de liens, le grand gagnant dans l'histoire s'appelle Google.

Regardons cela sous les angles abordés par les 3 articles suivants :

Selon cet article, Blogs : Les annonceurs payent la note, 34% des 500 blogueurs intérrogés déclarent faire des notes rémunérées. Cela ne leur donne pas de quoi vivre mais entre rien et quelque chose, l'éthique s'arrange assez vite. Ce qui donne aux tenants de l'authenticité de l'urticaire et des réactions épidermiques dans les commentaires.

Cela n'est rien quand on découvre ensuite qu'un nombre de plus en plus important des notes sont du piratage, du banal copier-coller qui ont été collectées par des fils rss. Certains sites, ne sont en fait que des "collecteurs" très bien côtés dans les moteurs de recherches et qui en profite pour faire payer la pub de leur annonceurs à des tarifs en accord avec leur popularité.

C'est ainsi que le second article, Attributor traque les splogs et les infractions aux copyrights sur Internet, fait la partie belle à un nouveau service qui a pour objectif de traquer les plagiaires. En filigranne, on sent qu'il va y avoir quelques batailles judiciaires pour les dommages et intérêts au vu des sommes collectées.

Enfin un troisième article, Vers la professionnalisation des blogueurs... , décrit les 5 grands axes possibles aujourd'hui pour un blogueur de faire rentrer un peu d'argent. En bref et avec mes commentaires cela donne :

1 - Google Adsense
Liens commerciaux affichés ayant normalement un rapport avec le contenu de la page. Tous les blogs en sont truffés mais au final des clopinettes sauf pour ceux qui ont un traffic énorme. Au final, le seul gagnant à coup sûr est Google (85% de ses bénéfices).

2 - L'affiliation
En passant par des sociétés spécialisées vous placez des annonces, bannières et tutii quanti. Le problème est qu'il est difficile de vendre des chaussettes dans un blog sur le management. Le résultat semble meilleur que pour les liens mais les sommes collectées restent quand mêmes anecdotiques.

3 - Régies spécialisées
Ce sont des vendeurs d'espaces publicitaires. Alors si votre site est peu visité et se noie littéralement dans la masse blogosphérique, on ne vous demandera pas si vous avez un petit coin de votre blog disponible...

4 - Vente de liens
C'est à peu près la même chose que les régies spécialisées sauf que là c'est pour augmenter votre PageRank et donc la fréquentation de votre blog (afin d'attirer les annonceurs). En gros, vous oubliez car Google n'aime pas du tout cela et il est devenu très méchant !

5 - Sponsoring
En parlant d'un objet qu'un très gentil annonceur vous a offert, on vous en offrira d'autres. Si on ne s'appelle Loïc LeMur ou Zidane vous pouvez oublier sauf si vous êtes un pro reconnu dans une niche extrêmement juteuse.

J'en rajouterai deux autres que j'ai commencé à mettre en oeuvre :
6 - Journaliste - Ecrivain
Vous avez quelque chose à dire sur un sujet qui vous tient à coeur et où l'on vous reconnait une certaine autorité, alors vendez votre article aux webmasters qui veulent du contenu pour conserver/développer leur traffic et donc leur business. J'ai déjà collecté quelques infos précises à ce sujet et la mise en action est dans les tuyaux.

Les avantages c'est que quelque part, si vous êtes bien sûr un fan du clavier, vous pouvez avoir des acheteurs récurrents qui vous feront une pub suffisante pour que votre cote à l'argus se bonifie. Quand j'aurai la cote d'un Johnny ou d'un George Clooney, on m'offrira la Ferrari pour que j'écrive un petit mot sur la dernière starlette qui était assise à côté de moi (On peut rêver un peu, non !).

7 - Vendre en ligne
Comme vous pouvez le voir, j'ai  mis en vente des ebooks dans la colonne de droite et dans la page "boutique marchande" qui normalement sont en rapport avec le thème de ce blog. En cliquant sur l'un de ses liens, une partie de la vente m'est reversée (quand je ne suis pas l'auteur). Le pourcentage varie de 30% à 70% selon les cas.

Pas de pub intempestives, de bannières flashies, de liens sponsorisés, de popup intrusifs, juste une bonne affaire pour rendre service.

Faire de la pub quand vous êtes blogueur ne fait qu'enrichir les autres.

Faites-vous votre propre pub, écrivez vos propres articles et offrez-lui ce que votre lecteur à envie d'avoir.

La musique est simple et puis, si avec le temps, le traffic augmente parce que vous faites du bon boulot et que vous voulez vraiment donner ce qu'il y a de meilleur en vous-mêmes, il n'y a pas de raisons que vous puissiez vivre de votre envie d'avoir des choses à dire et à communiquer.

Ainsi, pas d'égratignure à votre éthique, à votre authenticité car il vous sied de rester conforme à l'esprit du blogging !

Laurent DUREAU


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Laurent Dureau 7 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte