Magazine Environnement

Lait Bio, vaches maigres

Publié le 23 février 2010 par Alternativechannel
Mariona Vivar Le marché du bio se porte si bien que la France doit importer environ 30% de son lait bio. Afin d'inciter la reconversion au bio, 'Les 2 vaches' s’engagent à soutenir financièrement 100 fermiers normands pendant les 3 ans de transition vers une agriculture biologique © Martin Gommel 3.600 agriculteurs ont choisi de convertir leur exploitation au bio en 2009, soit 20% de plus qu’en 2008, selon l'Agence Bio. Malgré cette progression, le lait bio représente encore moins de 2% du lait commercialisé en France. Pour respecter les objectifs du Grenelle de l'environnement, il faudrait atteindre 6% de surface agricole biologique en 2012 et 20% en 2020. Selon l'Agence bio, la consommation de produits laitiers a augmenté de 76% entre 2005 et 2008. Les Français ont consommé 408 millions d'euros de lait et produits laitiers bio en 2008 et un quart de ces produits ont été importés. La consommation explose et les importations aussi : la France aurait importé environ 30% du lait bio l'année dernière, selon les estimations d’Elisabeth Mercier, directrice de l’Agence bio, organisme chargé de la promotion du bio en France. Ce lait provient du Royaume Uni, de la Belgique, de l’Allemagne et probablement du Danemark, selon Mme Mercier. « Il n'y a pas encore assez de produits biologiques sur notre territoire et nous devons les importer. Mais cette situation est temporaire, car la France a de l’espace, du bétail et la volonté d’augmenter la production biologique», affirme Mme Mercier. Le marché est en pleine expansion. 46% des Français ont consommé au moins un produit bio en 2009, avec 13% de nouveaux consommateurs de produits laitiers, selon le dernier baromètre de l’Agence bio. Même si les perspectives à long terme sont prometteuses, la reconversion n’est pas facile car il faut attendre 3 ans pour être certifié bio et pouvoir valoriser les produits. Soutenir la reconversion au bio La marque de produits laitiers biologiques Les 2 vaches des fermiers du bio s’est engagé à travailler avec des matières premières made in France. Afin d'assurer l'approvisionnement dans les prochaines années, Les 2 vaches s’est associé aux Groupements d’Agriculteurs Biologiques locaux et à l’Agence de l’Eau locale. Ils ont mené une opération de reconversion auprès de 100 fermiers de la zone de collecte de lait autour de l’usine de Les 2 Vaches du Molay. D’abord il a fallu faire un travail minutieux pour identifier les exploitations placées sur les bassins de captages. Ensuite, il faut convaincre, car pour un agriculteur, "la conversion à l‘agriculture biologique ne doit pas être considérée comme une contrainte, c’est un choix à long terme qui implique des orientations importantes dans la conduite de son exploitation, c'est une décision qui doit être mûrement préparée et réfléchie, et qui doit s'accompagner d'une prévision technico-économique", assurent 'Les 2 vaches'. Chaque partenaire a son rôle dans le projet, de son côté 'Les 2 Vaches des fermiers du bio' s’engagent à former et soutenir économiquement chaque agriculteur pendant les 3 années nécessaires à sa reconversion. Pendant ce temps-là, le fermier doit faire face à une double contrainte : les vaches produisent moins de lait et il est vendu au prix du lait conventionnel. Les 2 vaches offrent des primes pour compenser cette différence de prix. Par la suite, le producteur est assuré de travailler en lien direct avec la marque de produits laitiers biologiques ; une perspective intéressante au regard de l’instabilité du marché du lait.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Alternativechannel 21 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte