Magazine Culture

Notes sur la poésie : Jacques Réda

Par Florence Trocmé

Tombeau de mon livre

Livre après livre on a refermé le même tombeau.
Chaque œuvre a l’air ainsi d’une plus ou moins longue allée
Où la dalle discrète alterne avec le mausolée.
Et l’on dit, c’était moi, peut-être, ou bien : ce fut mon beau
Double infidèle et désormais absorbé dans le site,
Afin que de nouveau j’avance et, comme on ressuscite –
Lazare mal défait des bandelettes et dont l’œil
Encore épouvanté d’ombre cligne sous le soleil –
Je tâtonne parmi l’espace vrai vers la future
Ardeur d’être, pour me donner une autre sépulture.
Jusqu’à ce qu’enfin, mon dernier fantôme enseveli
Sous sa dernière page à la fois navrante et superbe,
Il ne reste rien dans l’allée où j’ai passé que l’herbe
Et sa phrase ininterrompue au vent qui la relit.

Jacques Réda, L’herbe des talus, Gallimard, 1984, p. 208.

Il n’y a pas de différence entre ma façon d’écrire sur [les rues] et leur comportement. Chaque phrase, qu’elle s’annonce rectiligne ou sinueuse, demeure exposée à dévier à des intersections. Ou bien elle bifurque, et les mots partent d’un côté, ce qu’ils voulaient exprimer d’un autre. La plus simple conduit toujours à un nouveau croisement ; les plus complexes éclatent à des carrefours ou s’achèvent en impasses, après avoir cru capturer plus de sens que le langage n’en détient. On s’en tire par sauts et glissades. Quelquefois, j’ai essayé d’y mettre bon ordre. De m’imposer littéralement des plans de travail qui me permettraient des compositions cohérentes, au lieu de ces parcours disloqués où, d’une page à l’autre, on ne change pas seulement de rue mais de quartier, de climat, de monde. Je n’y suis jamais parvenu. Peut-être bien moins par incapacité foncière  que par exigence du vrai.

Jacques Réda, La Liberté des rues, Gallimard, 1997, p. 60.

Contribution de Tristan Hordé


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Anthologie permanente : Jacques Dupin

    Le partage Une larme de toi fait monter la colonne du chant. Une larme la ruine, et toute lumière est inhabitée. La corde que je tresse, la rose que j’expie,... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Jacques Prévert

    Jacques André Marie Prévert est né le 4 février 1900 à Neuilly-sur-Seine, son frère Pierre le 26 mai 1906, année où le père, André, est licencié de la maison... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Jacques Prévert

    Le bouquet Pour toi pour moi loin de moi près de toi avec toi contre moi chaque battement de mon cœur est une fleur arrosée par ton sang Chaque battement c’est... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Notes sur la poésie, Rainer Maria Rilke

    Vous demandez si vos vers sont bons. C’est à moi que vous posez la question. Vous en avez interrogé d’autres auparavant. Vous les envoyez à des revues. Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Notes sur la poésie : Guillevic

    Si je n’écris pas ce matin, Je n’en saurai pas davantage, Je ne saurai rien De ce que je peux être. • J’ai l’habitude De me considérer Comme vivant avec les... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • L'actualité de Jacques Lacarrière

    Une riche actualité concernant Jacques Lacarrière avec l’ouverture d’un site créé par l’association Chemins faisant, sous l’égide de l’épouse de Jacques... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Anthologie permanente : Jacques Demarcq

    Trois extraits du grand œuvre (à paraître) de Jacques Demarcq : Zozios. Le premier est extrait de la section du livre baptisée Cummings, occasion de rappeler qu... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE

A propos de l’auteur


Florence Trocmé 14972 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines