Magazine Culture

Rions gaiement... 7 lectures amusantes !

Par Cocola
Depuis quelques mois, je me suis décidée à m'inscrire au Blog-o-Club, vaillamment porté par Sylire et Lisa.
Le thème de la lecture d'aujourd'hui était celui du rire, et les votes avaient désigné Maudit Karma, de David Safier. Le roman n'étant pas disponible en poche, les G.O. (gentilles organisatrices) nous ont suggéré de choisir entre cette lecture et Saga, de Tonino Benacquista. Je n'ai malheureusement pas trouvé Maudit Karma, et j'ai déjà lu Saga (que j'ai beaucoup aimé, et j'espère que les membres du club l'apprécieront également !)
Je vous propose donc, pour me rattraper, un top 10 (dans le désordre) des lectures qui m'ont fait plus que sourire, voire passer pour une dérangée dans les transports en commun...
- la série du Journal de Georgia Nicholson, de Louise Rennison. Que de fous rires dus aux aventures de cette adolescente anglaise qui invente toutes sortes de stratagèmes pour se faire remarquer des garçons qui lui plaisent ! L'histoire pourrait être banale, mais grâce au (très gros) grain de folie de Georgia et ses copines, on passe un très très bon moment à chaque fois.
- la série des aventures de Stephanie Plum, la chasseuse de primes, de Janet Evanovich. Je n'ai lu que le premier tome, la Prime, mais je sais déjà que le reste me plaira. Là encore, l'héroïne a vraiment un grain, et c'est de famille (cf. la grand-mère...) ! Remplis d'hommes musclés et de cascades, ces romans devraient au moins vous faire sourire...

- Le journal de Bridget Jones
, Helen Fielding. Encore une Anglaise, encore un journal intime, certes... Bridget reste le meilleur personnage de chick lit jamais créé, et Fielding a donné à ce genre ses lettres de noblesse : oui, on peut écrire de la chick lit de qualité ! La suite est tout aussi bonne.
- Baby-sitter blues, et toute la série des Emilien, de Marie-Aude Murail. Il s'agit d'une série jeunesse, dont le personnage principal est un ado qui vit seul avec sa mère. Emilien est plein d'esprit, on ne peut que l'adorer. Certaines scènes, toutes simples, m'ont fait verser une larme. C'est par ces romans que j'ai découvert l'auteur, que j'aime d'amour depuis.
- l'Affaire Jane Eyre, de Jasper Fforde, et les suites... Dès la première page, on comprend que le monde inventé par l'auteur est complètement farfelu. Acceptez de ne pas tout comprendre à la logique de Fforde et vous êtes embarqué dans une autre dimension, où l'on peut kidnapper les personnages de livres et changer la fin des romans.
- A year in the merde, de Stephen Clarke. Publié aussi sous le titre God save la France (pour la VF). La vie française vue par un Anglais, ça vaut son pesant d'or. Ses petites remarques sont évidemment criantes de vérité, et c'est un plaisir, un peu masochiste peut-être, de lire ce qu'il nous reproche. Nous les Français, on est tellement fiers, qu'un livre centré sur notre pays, même moqueur, on aime ;)
- Chroniques de San Francisco, Armistead Maupin. Je vous en parlais récemment... On est ici en plein dans la liberté sexuelle des années 70, à Frisco qui plus est. A l'origine publiées sous forme de feuilletons dans les journaux locaux, ces chroniques se dégustent, et il n'est pas rare qu'un chapitre se termine sur une scène cocasse... Les moments d'émotion sont là aussi.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Cocola 2 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines