Magazine Cinéma

AMERICAN GANGSTER : 5 étoiles !!!

Par Tom

New York, les années 70, l’Amérique s’enlise au Vięt-nam et la drogue fait des ravages dans les rues. Dans ce climat chaotique oů les gangs s’affrontent, le gangster Frank Lucas (Denzel Washington) va un peu sortir de nulle part et grimper les échelons du pouvoir ŕ une vitesse fulgurante. Rejeté par ses collčgues pour ne pas avoir amassé illégalement une grosse somme d’argent, l’Inspecteur Richie Roberts (Russell Crowe) espčre devenir avocat. C’est alors que l’Administration américaine met en place un important réseau anti-drogue qui couvre tout le pays. Roberts devient le responsable de l’une des brigades de ce réseau, basée ŕ New York. Inévitablement, Roberts et Lucas vont ętre amenés ŕ s’affronter… La Justice pourra-t-elle ętre rendue malgré l’intelligence de Frank Lucas et les rouages des institutions US pourris par la corruption ?

"Champion" dans le passé des films d’anticipation ("Alien", "Blade Runner"), le cinéaste Ridley Scott a exploré, ces derničres années, la comédie ("Les Associés", "Une Grande année") ainsi que, bien évidemment, le film historique avec l’incontournable "Gladiator" et "Kingdom of Heaven". Ce grand réalisateur britannique, né en 1937, nous revient cette fois avec un film de truands dans la plus pure tradition hollywoodienne sertie d’un important bagage davantage lié ŕ un cinéma "indépendant"...

Il est clair que cet "American Gangster" se révčle ętre, dčs les premičres minutes, un prestigieux polar, intelligent et intuitif, qui n’a pas ŕ rougir devant Les "Parrain" de Francis Ford Coppola, "Les Incorruptibles" (1987) de Brian De Palma ou encore les réalisations de Martin Scorsese ("Les Infiltrés", "Les Affranchis")… Bref, les ténors de la catégorie !

Ridley Scott orchestre une copieuse symphonie de 2h30 mettant en présence de nombreux intervenants qui, ŕ un moment ou un autre du film, tirent, d’une façon ou d’une autre, leur épingle du jeu ! Que ce soit John Hawkes et John Ortiz, méconnaissable pour l’occasion, (tous les deux sont ŕ l’affiche de "Miami Vice") qui jouent les coéquipiers de Richie Roberts ; Josh Brolin ("Planet Terror") en flic véreux, ou Chiwetel Ejiofor et Common ("Wanted", "Mise ŕ prix"), frčres du trčs puissant Frank Lucas, leur interprétation est sans faille et leur performance servent bien évidemment Le film incontournable de cette année 2007 !

Cerise sur le gâteau : on retrouve un Russell Crowe et un Denzel Washington égalent ŕ eux-męmes, autrement dit, excellents encore et toujours dans des rôles puissants et intransigeants. Froid, méthodique tout en étant charmeur et témoignant d’une grande classe, Denzel Washington, alias Frank Lucas, en impose ! Russell Crowe campe l’extraordinaire opposé du malfrat : vulnérable mais s’étant forgé une conduite d’acier, Richie Roberts pourrait ętre comparé ŕ un roquet qui ne lâche jamais !

Outre l’œil averti de metteur en scčne de Scott, on reconnaît également, dans "American Gangster", le travail du scénariste Steven Zaillian qui nous avait déjŕ conter une extraordinaire fresque politique baptisée "Les Fous du roi" (2006) avec, entre autres, Sean Penn et Anthony Hopkins. Pour l’anecdote, Zaillian et Scott avaient déjŕ collaboré ensemble sur "Hannibal" (2001) et "La Chute du Faucon noir" (2002).

Alternant ascension de Frank Lucas & enquęte de Richie Roberts, "American Gangster parie", ŕ la fois, sur deux fantastiques histoires portées par des acteurs impériaux. Ajoutez-y l’impressionnante maîtrise de Ridley Scott, une intrigue bien ficelée (s’inspirant de faits réels) et vous obtenez l’un des plus grands films de cette année… Si pas le plus grand !?!

►Cliquez ICI pour accéder aux bandes-annonces du film…

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Tom 248 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines