Magazine Humeur

AED-France - 2° édition de la Nuit des Témoins

Publié le 08 mars 2010 par Walterman

nuitdestemoins.jpg

Mercredi 24 mars 2010

Eglise Saint Sulpice (Paris VI°) - 20h-22h

AUJOURD’HUI ENCORE, DES CHRETIENS MEURENT POUR LEUR FOI.

200 millions de chrétiens ne peuvent vivre leur foi librement. Ils payent aujourd’hui le prix fort des persécutions antireligieuses, en Irak, au Pakistan, au Soudan, en Corée du Nord, et dans tant d’autres pays du monde.

En 2009, le Vatican a dressé une liste de 37 prêtres, religieux et volontaires laïcs assassinés dans le cadre de leur mission. Soit deux fois plus que l’an dernier. A cette liste, il faut ajouter les centaines de « soldats inconnus » de la foi qui meurent chaque année, pour le simple fait d’être chrétien.

Comment se taire face à cette injustifiable atteinte à la liberté religieuse ? L’Aide à l’Eglise en Détresse (AED) veut honorer la mémoire de ceux qui sont morts pour leur foi en 2009, et informer le plus largement possible sur la situation des chrétiens dans de nombreux pays. Après avoir réuni plus de 1600 personnes lors de la première édition, pour une veillée de prière, de témoignages et d’adoration, l’AED organise la deuxième Nuit des Témoins, le 24 mars 2010. La soirée se déroulera autour de Mgr Ghaleb Bader, archevêque d’Alger, du Père Nicolas Buttet, fondateur de la Fraternité Eucharistein et de nombreuses personnalités : Claude Bébéar, Charles Beigbeder, les chroniqueurs Frigide Barjot et Basile de Koch, le philosophe François Miclo, Benjamin et Thomas Pouzin du groupe Glorious…

Contact presse :

Raphaëlle Autric : r.autric@aed-france.org- 06 66 05 67 63

Diane de Robiano : diane.de.robiano@bienavous.fr

Cette année, 37 prêtres, religieux et laïcs engagés ont trouvé la mort dans des conditions violentes, alors qu’ils étaient en mission au service de l’Eglise. Ce chiffre, mentionné par l’agence Fides, a quasiment doublé par rapport à celui de l’an dernier. L’AED souhaite que la mémoire de ces frères et soeurs reste vive, afin que, comme le rappelait le pape Jean-Paul II, elle soit gardée comme « un trésor d’Eglise de grande valeur permettant une seule et même communion de tous les disciples du Christ ». A la suite de ces témoins, sommesnous prêts à donner notre vie au Christ ?

Tous les ans, le 24 mars (date anniversaire de l'assassinat de Mgr Romero, au Salvador, en 1980, pendant qu’il célébrait l’Eucharistie) l'AED propose de prier pour l'Eglise persécutée, au cours d’une veillée de prière, de témoignages et d’adoration.

L’Aide à l’Eglise en Détresse

Sa mission ?

L’Aide à l’Eglise en Détresse est une oeuvre internationale catholique de droit pontifical. Elle

soutient les chrétiens partout où ils sont persécutés, réfugiés ou menacés.

En effet, dans de nombreux pays, la liberté religieuse reste inaccessible. Des chrétiens continuent d’être assassinés pour leur foi. Certains sont humiliés, traités injustement, exclus de la vie sociale et politique par des législations discriminatoires. D’autres sont menacés pour avoir pris la défense des petits et des pauvres. Tous ces chrétiens forment l’Eglise en Détresse.

L’AED est présente dans 145 pays dans le monde et compte 17 pays donateurs. Elle a trois missions : prier pour l’Eglise qui souffre, informer sur l’état de l’Eglise dans le monde et partager, c'est-à-dire soutenir financièrement des projets approuvés par les évêques locaux.

Son action ?

Chaque année, l'AED répond à plus de 8 000 appels au secours et demandes d’aide grâce au soutien de 600 000 bienfaiteurs :

• Construction et rénovation d’églises.

• Soutien de séminaristes et de religieuses : l’AED soutient les études de plus de 17 000 séminaristes et novices en difficulté dans le monde.

• Motorisation : afin de permettre ou de faciliter le travail pastoral dans des régions éloignées, l’AED procure bicyclettes, mulets, moto, voitures, bateaux sans lesquels de nombreux chrétiens resteraient isolés.

• Formation et enseignement des jeunes : L’AED a imprimé et diffusé plus de 47 millions de Bibles de l’Enfant, en 157 langues.

• Offrandes de messe : nombreux sont les prêtres qui dépendent de ce don pour exercer leur ministère sacerdotal. L’AED fait parvenir des offrandes de messes aux prêtres les plus démunis ou persécutés.

L’AED a été fondée en 1947 par le Père Werenfried van Straaten, religieux hollandais prémontré décédé en 2003. En France, l’AED est dirigée depuis 2005 par Marc Fromager, 41 ans, père de 6 enfants.

Présentation des différents intervenants

Chacune de ces personnalités a accepté de venir à la Nuit des Témoins pour rendre hommage aux chrétiens qui souffrent pour leur foi, mais aussi pour témoigner, de manière personnelle, de leur relation à Dieu.

Mgr Ghaleb Bader

epGhalebBaderAlgier.gif (333×325)

Il est archevêque d’Alger depuis le 24 mai 2008. Dernier né d’une famille de neuf enfants originaire de Khirbeth, au nord de la Jordanie, Ghaleb Moussa Abdallah Bader étudie au séminaire de Beit-Jala, près de Jérusalem, puis est ordonné prêtre en 1975. Après avoir été secrétaire du patriarche latin de Jérusalem, il est nommé vicaire de la paroisse du Christ-Roi, à Amman. Docteur en philosophie et en droit, il devient président du tribunal ecclésiastique de Jérusalem en 1988. Il enseigne au séminaire. Il a été consulteur auprès du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux à Rome, de 1996 à 2001. Nommé archevêque d’Alger par Benoît XVI, il est le premier évêque arabe à occuper ce poste depuis 1838, date de la création de l’évêché d’Alger.

Père Nicolas Buttet

150307_nicolas_buttet.jpg (161×180)

Né en 1961 en Suisse, Nicolas Buttet est juriste de formation et ancien député au Parlement cantonal du Valais. Il a collaboré au Conseil pontifical Justice et Paix à Rome, avant de se retirer, comme ermite pendant cinq ans à Notre-Dame du Scex, en 1992. À son retour en 1997, il fonde la Fraternité Eucharistein à Saint-Mauriced'Agone, qui compte aujourd’hui plus d’une vingtaine de frères et soeurs, postulants et novices. Sa spiritualité et son style de vie s’inspire de saint François d’Assise : simplicité évangélique et abandon à la Providence. Le Père Buttet a aussi contribué, pour une large part, à la création d’un centre d’études anthropologiques, l’institut Philanthropos qui a été inauguré en 2004, et a participé à la Fondation Écophilos dont l’objectif est de promouvoir le développement de la personne humaine dans l’entreprise. Il a publié trois volumes sur le thème de l’Eucharistie : Aimer et faire connaître l’amour (Ed. de l’Emmanuel), Brûlé au soleil de Dieu (Ed. du Cerf) et L’Eucharistie à l’école des saints (Ed. de l’Emmanuel).

Frigide Barjot

frigide-barjot.jpg (364×372)

De son vrai nom Virginie Merle, elle est humoriste et chroniqueuse, elle co-dirige avec son mari, Basile de Koch, le groupe Jalons. Elle a participé à l’émission « On a tout essayé » de Laurent Ruquier, « C’est mon choix » d’Evelyne Thomas et « Elles ont les moyens de vous faire parler » sur Téva. Elle a été candidate aux élections municipales de 2008 dans le XVe arrondissement de Paris. En 2009, par la création du site « Touche pas à mon Pape », elle défend Benoît XVI dans les médias, lors des violentes polémiques qui touchent l’Eglise : les « affaires » du préservatif, des excommunications et de Récife, et lance le premier « Benoîthon ». Elle est l’auteur de plusieurs ouvrages, dont J’élève mon mari et J’éduque mes parents (Ed. Lattès).

Claude Bébéar

claude-bebear.jpg (375×375)

Ancien élève de l’Ecole polytechnique, Claude Bébéar a effectué toute sa carrière dans le secteur de l’assurance, des Mutuelles Unies devenues progressivement le groupe AXA, numéro un mondial du secteur, qu’il a présidé jusqu’en 2000. Actuellement Président d’Honneur du Groupe AXA, Claude Bébéar a créé et préside depuis 1986 IMS-Entreprendre pour la Cité, institut qui accompagne près de deux cents entreprises adhérentes dans la définition et la mise en place de leur démarche d’engagement sociétal. Il a créé en 2001 l'Institut Montaigne, espace de réflexion indépendant. Dans ce cadre, il a préfacé et coordonné un recueil de contributions, Le courage de réformer, (Ed. Odile Jacob). En février 2003, il publie avec Philippe Manière Ils vont tuer le capitalisme (Ed. Plon). En septembre 2006, il a également préfacé et coordonné dans le cadre de l’Institut Montaigne Comment fait la France quand elle gagne ? (Ed. Plon).

Charles Beigbeder

POWEO_charles-beigbeder.jpg (142×213)

Né en 1964, diplômé de Centrale Paris, Charles Beigbeder a commencé sa carrière en 1990 à la Banque Paribas en tant que banquier d’affaires. Il a ensuite rejoint Crédit Suisse First Boston à Paris puis MC-BBL Securities à Londres. En 1997, il fonde Self Trade, pionnier du courtage en ligne en France, qu’il dirige jusqu’en 2001. En 2002, il crée POWEO, distributeur indépendant d’électricité et de gaz, dont il est aujourd’hui président. Il est aussi président de Gravitation. Charles Beigbeder est engagé dans plusieurs mouvements liés à l’entreprise et à la vie de la cité: membre du conseil exécutif et président de la Commission Innovation, Recherche et Nouvelles Technologies du MEDEF. Il est aussi vice-président du conseil de surveillance de la Fondation pour l’Innovation Politique et membre du conseil d’orientation d’Euronext Paris. Il est l’auteur de deux ouvrages, Energie Positive, paru en janvier 2008 (éd. Du Toucan) et La crise de l’énergie est-elle une chance pour l’avenir ? paru en novembre 2008(JC Lattes).

Basile de Koch

_photo.jpg (450×472)

Né en 1948, de son vrai nom Bruno Tellenne, il est écrivain, chroniqueur et humoriste. Ancien assistant parlementaire, il a travaillé pour l’UDF puis a été rédacteur des discours de Charles Pasqua quand celui-ci était au ministère de l’Intérieur. Il mettra à profit cette connaissance du « dessous des cartes » pour brosser divers portraits vitriolés des principaux acteurs de la politique française. Basile de Koch est également Président autoproclamé du groupe Jalons, chroniqueur dans l’hebdomadaire Valeurs actuelles et collaborateur du site Clauser.fr. Il est l’auteur de divers ouvrages dont Manuel d’inculture générale (Ed. Flammarion).

François Miclo

miclo.jpg (150×120)

François Miclo est philosophe de formation. Il travaille aujourd'hui dans un cabinet ministériel. Avec la journaliste Elisabeth Lévy, il a fondé en 2007 le site Causeur.fr, où ses analyses sur l'actualité de l'Eglise catholique vont régulièrement à l'encontre de celles de la grande presse. Auteur de La République minoritaire (Ed. Michalon) et de quelques autres livres écrits sous pseudonyme, il travaille actuellement à un essai sur la fin du christianisme.

Benjamin et Thomas Pouzin

Glorious_coaching.jpg (118×78)

Fondateurs de Glorious, premier groupe de Pop Louange made in JMJ, Benjamin et Thomas sont également frères. En 2002, ils sortent leur premier album qui les impose comme la référence de la musique chrétienne en France. Sept ans plus tard, déjà quatre albums, 100 000 copies vendues, 350 concerts en France, les frères Glorious continuent de sillonner les diocèses en proposant des soirées de louange. Ils ont à coeur de faire vivre et entrer l'Eglise dans le XXIème siècle. Depuis plus d'un an, ils ont lancé dans le diocèse de Lyon un projet novateur dans l'Eglise: Lyon Centre. Une chapelle aménagée en salle de concert où se réunissent chaque semaine plusieurs centaines de jeunes pour prier, approfondir leur foi, se nourrir spirituellement. Glorious est actuellement en studio pour un 5ème album, dont la sortie est prévue en automne 2010.

Raphaël Cornu-Thénard

AED-France - 2° édition de la Nuit des Témoins

Architecte de profession et père de 3 enfants, Raphaël est à l’initiative de nombreux projets d’évangélisation. Les Pèlerins de l'Espérance avec lesquels il monte de nombreux camp d'évangélisation de 1998 à 2004. Il participe en 2000 à  la fondation du groupe de prière Abba à Paris, et en 2002, il crée avec quelquesamis Holywins, qui deviendra un projet annuel du diocèse de Paris. Il est le responsable du mouvement Anuncio depuis sa création en 2007. Ce festival regroupe pendant dix jours 400 jeunes pour une mission d'évangélisation dans neuf villes. Il propose d'aller à la rencontre des non-croyants pour leur témoigner de l'amour de Dieu et de la joie de l'Evangile. Le mouvement Anuncio propose depuis septembre 2009 une équipe de 25 jeunes disponibles toute l'année pour soutenir les paroisses dans des temps d'évangélisation de rue (www.anuncio.fr).

Les ouvriers pastoraux tués durant l'année 2009

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Walterman 1547 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine