Magazine Culture

Takssim Alatlal de Rayad Assanbati

Publié le 08 mars 2010 par Bakrim76

    

oudmarquetterie

Jamais une chanson ne m'a fait autant ressentir  la beauté que cette chanson.  Parmi  toutes les  chansons entendues au cours de mon expérience de la musique orientale . Ce point de vue est partagé avec tous ceux qui l 'entendent, sans exclusion  .

    Cette chanson a été écrite pour l' éternité , pourqu' elle reste vivante . Par la poésie , par la voix d' Om Kelthome et aussi par la composition  . C'est une chanson complète par tout ce qui la  constitue .

     Ce qui a fait de Rayad Assanbati ce qu' il est, ce sont des éléments de son époque , de son environnement et de sa culture sans oublier, de son  âme et de son  être .

      Le temps de Rayad Assanbati est moment  de la renaissance des cultures arabo-musulmanes et de la littérature arabe ancienne surtout de la poésie jahilite , avant l'arrivé de l' Islam .

      La renaissance a eu lieu dans la musique comme dans les autres domaines soient culturel, littéraire et religieux . Les artistes et les savants sont revenus aux sources des connaissances pour construire les piliers des arts arabes .

      La musique arabe s' est construite des différentes sources, perse , iranienne ou turque qui  se sont fondues  avec la musique arabe pour donner à la musique de Rayad Assanbati et  à tous les artistes qui ont vécu cette expérience , une réputation mondiale .

      Tous les constituants de la société arabe sont rassemblés pour ce but très noble à la patrie arabe.  Surtout après la colonisation des pays arabes par l' occident ,  qui a détruit les valeurs de cette Omma ( patrie ).

       Peut être que "les ruines " dont on parle dans cette chanson sont les ruines des pays arabes et de la civilisation islamique, qui ont été détruit en ce temps-là .

       Avant que Rayad Assanbati arrive à composer cette chanson , comme tous ses compositions musicales , il a bu de tous ces différentes sources .

       Il s'est mis dans la peau du poète qui a écrit la chanson . Il a été en même temps un  homme très simple,  religieux soufi . Mais aussi un philosophe de la musique qui arrive à ressentir ce que les autres ne peuvent pas atteindre.

            Quand ont entend Rayad Assanbati toucher les cordes de son oud, on entend l' oud qui parle et qui vibre comme un humain . Il y a un grand lien entre l' artiste et son instrument . Comme si  l'instrument et l'âme de l'artiste se réunissent en un seul corps .

             Malgré que la composition des musiques chez Rayad Assanbati soit  liée à son âme soufie , il restera toujours un lien logique.  Il  porte un grand savoir des gammes et part de l' introduction vers le sujet et sa conclusion  sans qu' il y ait de cassure . Il se faufile entre les gammes comme une abeille qui se déplace d' une fleur à une autre et revient avec un miel très sucré et délicieux malgré que les fleurs aient différents goûts même en amertume .

            Ce sont  ces constituants qui font de Rayad Assambati un grand philosophe musical  et le géant de la musique orientale et mondiale de notre temps .

             C'est un artiste complet dans sa pratique instrumentale , sa composition et de sa voix   .

   Je vous laisse vous émerveiller par la première vidéo  :

- " Introduction " et  Takssim* sur la gamme " Sika sur la note Si "

*Improvisation 

et la deuxième vidéo qui est le début de la chanson

-" Alatlal " , " les Ruines " chantée par Rayad Assambati après l'introduction .

            Bonne écoute et bonne découvete :

Abdelkarim Belkassem
Rouen France , Safi Maroc

50061476


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Bakrim76 3054 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog