Magazine Culture

L'archéologie modifie l'histoire du 1er empereur chinois

Par Jann @archeologie31

Les exploits du premier empereur de Chine, Qin Shi Huangdi, sont richement documentés dans des écrits vieux de 2.000 ans tout au long de ses conquêtes à travers l'Est de la Chine. Son règne fut en effet remarquable: il est l'initiateur de la construction de la Grande Muraille, et la découverte des soldats en terre cuite grandeur nature gardant son tombeau dans le centre de la Chine a suscité l'attention mondiale.


Mais comme le dit l'adage, l'histoire est écrite par les vainqueurs. Les textes anciens peuvent ainsi contenir des inexactitudes favorables à l'héritage d'un puissant dirigeant.
C'est pourquoi deux scientifiques du Field Museum et leur collaborateur chinois ont intégré l'information textuelle avec la recherche archéologique en vue de mieux comprendre l'impact du règne de Shihauangdi.
 

Chine: des archéologues modifient l'histoire écrite du Premier Empereur de Chine
 

Pendentif de jade (Chine, Han période, 206 B.C.-A.D. 220) Source: The Field Museum

L'élite Han portait des pendentifs élaborés en jade et pendant à la taille, attachés au cou ou reposant sur les épaules.Les scientifiques sont Gary Feinman et Linda Nicholas: depuis 1996, ils ont passé quatre à six semaines par an, à sillonner les champs dans les régions rurales de la Chine à la recherche de tessons de poteries et autres objets avec des collègues, dont Hui Fang de l'Ecole d'Histoire et de la Culture à l'Université de Shandong.
Ils ont comparé les anciens documents écrits avec les faits archéologiques: le résultat de leur travail donne une vision plus holistique du premier empereur de Chine et de son influence sur la province orientale de Shandong.
Shihuangdi est le premier à unifier la Chine en 221 avant J.-C., mais les spécialistes ont peu de détails sur ses conquêtes lointaines ou sur la manière dont il a pu influencer le cours des histoires locales.
Les données indiquent qu'en 219 avant JC, l'empereur a visité la montagne de Langya sur la côte sud-est de Shandong.
Les comptes rendus écrits de cette époque disent que la région l'a ravi et qu'il serait resté trois mois.
Ensuite, il ordonna à 30.000 ménages (soit environ 150.000 personnes) de coloniser la région avec la promesse que les nouveaux immigrants seraient libres d'impôt et de travaux obligatoires pendant 12 ans.

Il commença la construction d'un réseau de routes dans cette région éloignée de sa capitale afin de faciliter le mouvement des fonctionnaires, des troupes, et du commerce. La proximité de ressources comme le sel et le fer ont rendu la région de la Montagne Langya atractive pour les activités économiques.
"Son ordre de coloniser la région n'était pas seulement un coup de tête résultant de son « plaisir ».  Il voulait probablement déplacer des gens loyaux envers lui dans une région un peu hostile à l'orée de l'empire. Il avait en tête une stratégie d'unification:  il était entrain de consolider son empire et jetait les bases de la nation chinoise moderne actuelle", explique Feinman.
Peu de choses avaient été écrites sur la zone côtière de Shandong, en Chine, avant que Shihuangdi ordonne le déplacement de population vers cette région; et elle a été considérée par certains historiens comme faiblement peuplée avant l'arrivée des colons.
Toutefois, les chercheurs du Field Museum et leurs collègues chinois ont découvert des tessons de poteries, des outils de pierre et autres traces d'habitation antérieures, montrant que la première occupation importante du territoire eu lieu entre 2600 et 2400 avant JC (la période de Longshan).
"Shihuangdi n'a pas simplement déplacé des personnes pour peupler la région. Nous savons maintenant, qu'il y avait déjà des gens qui y vivaient; les tessons de poteries ne mentent pas. La zone avait sa propre histoire indépendante et son propre développement. Mais les historiens écrivent sur les rois et les empereurs, ils écrivent rarement sur les gens ordinaires ", explique Feinman.
Les changements induits par l'afflux de colons a généré des changements politiques qui ont affecté la taille des colonies dans la région.
Toutefois, ce n'est que lorsque les chercheurs ont étudié le site près de la ville moderne de Langya en 2008 qu'ils ont reconnu l'immensité de l'empreinte du Premier Empereur.
Alors qu'ils ont sondé tout autour de Langya, ils ont rencontré de fortes concentrations d'anciennes poteries dispersées sur une superficie de 24 kilomètres carrés.
Les habitations datant du règne de Shihuangdi se propagent à travers les terres de plus de 25 villes et villages modernes.
Les découvertes des scientifiques confirment les écrits comptables: 150.000 personnes ont été déplacées dans la région.
«Notre recherche fournit un cadre holistique pour cet épisode impérialistes et les changements qui ont suivi dans la région côtière de Shandong. En comparant les documents écrits à la recherche archéologique récente, nous savons maintenant que la zone était déjà bien peuplée, avant que Shihuanghi ordonne de la coloniser et que l'empreinte de l'empereur sur cette zone côtière loin de sa capitale est significative et durable. L'archéologie amplifie les documents textuels et remplit les blancs avec de nouveaux détails au sujet de cette période importante de l'histoire de la Chine ", conclut Feinman.
Source:

Liens:


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jann 117842 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines