Magazine Culture

Stage en entreprise

Par Capocapesdoc
   L'IUFM de mon année PLC2 impose un stage en entreprise. Dans mon académie, tous les PLP, les CPE stagiaires et les profs docs stagiaires doivent faire ce stage. Dans certaines régions, tous les profs doivent en faire, dans d'autres il est facultatif, ou bien inexistant. Ce stage ne fait pas l'objet d'un compte-rendu personnel, seulement une grille d'observation du tuteur et du formateur IUFM.
  
   L'objectif de ce stage est de mieux connaître le monde de l'entreprise, afin  de nous aider pour conseiller les élèves lors de leurs propres stages (3ème, Bac Pro). Je trouve par contre bizarre que les profs de discipline stagiaires n'aient pas à faire ce stage...
   En ce qui me concerne, j'ai décidé de faire mon stage dans une librairie jeunesse, quitte à faire un stage en entreprise, autant le faire dans un lieu plaisant !
   Le stage était d'une durée de 105 heures, soit environ trois semaines, à effectuer en partie sur les deux semaines de vacances de février.
   La librairie où j'étais est une petite librairie jeunesse, située en Anjou, ouverte il y a 23 ans et gérée par une libraire et une personne spécialisée dans les jeux et jouets en bois, l'autre spécificité de la boutique, il y a également 2 salariées, une pour la librairie et une pour les jeux. Cette librairie fait partie de l'ASLJ, l'Association des Librairies Spécialisées Jeunesse, du réseau Sorcières.
   Les objectifs de cette librairie sont les suivants :
- Jouer un rôle social et culturel : partenariat avec des bibliothèques, des associations autour du livre et du jeu, des ludothèques, des crèches, des écoles, collèges et lycées de la ville et de la région.
- Travailler avec une équipe de professionnels : sélection du fonds, épanouissement de chacun, rôle dans la société.
- Démontrer l'importance du jeu : "jouer n'est pas perdre son temps" : le jeu est un moyen incomparable pour favoriser la socialisation, l'épanouissement et la maîtrise de soi et surtout, donne à tous de grands moments de plaisir partagé.
   La librairie se veut un lieu vivant fait de rencontres et de partage, et organise ou participe à l'organisation :
- de venues d'auteurs, d'illustrateurs
- de spectacles de jeunesse
- du Prix Sorcières en mars
   Elle participe aussi à des comités de lectures avec des bibliothécaires pour mettre en avant des romans récemment sortis. J'ai pu assister à l'un de ces comités.
   Pendant toute la durée de mon stage, j'ai appris beaucoup de choses sur le fonctionnement d'une librairie.
   Tout d'abord sur le circuit du livre et les divers intermédiaires : Auteur / Imprimeur / Editeur / Diffuseur / Distributeur / Libraire / Client, et leurs pourcentage sur le livre (dans l'ordre, sans compter le client bien sûr : 8%, 18%, 15%, 13%, 11%, 35%).
   J'ai également pu me familiariser avec les noms des distributeurs des différents éditeurs : deux grands groupes de diffusion sont dominants sur le marché : Hachette et Volumen.
   Hachette regroupe de nombreux éditeurs, dont : J'ai lu, Didier, Le Chêne, Le livre de poche, Grasset, Hatier, Fayard, Armand Colin, Nathan, Albin Michel, Delcourt, Glénat, Hazan, Larousse, Pika, Rageot...
   Volumen regroupe notamment Alice, BnF, CNRS, Le Seuil, Cana, Le Sorbier, Milan, Callicéphale, Minuit, Gulf Stream, Points, Tourbillon et La Martinière.
   Il y a également le distributeur Harmonia Mundi : Picquier, Mémo, Etre, La Joie de Lire et Rue du Monde.
   Et le distributeur Union Distribution : Actes Sud, Casterman, Thierry Magnier, Autrement, Castor Poche,  Puf, Le Rouergue, Sarbacane, Delagrave et Flammarion.
   Les diffuseurs emploient des représentants qui sillonent la France pour faire la promotion des livres. Les libraires peuvent ainsi commander les livres qui les intéressent. Le libraire doit s'inscrire auprès des diffuseurs. Il choisit un ou plusieurs diffuseurs.
   Le libraire propose des offices (nouveautés) aux collectivités avec lesquelles il travaille : BDP et BM.  Ces nouveautés sont automatiquement envoyées au libraire, sans qu'il en fasse la demande. Puis, les structures choisissent de garder ou pas ce sélections et de les acheter. Les libraires peuvent ensuite parfois renvoyer les livres non choisis aux éditeurs. Pour cela, le libraire a un délai de 3 mois après la réception, parfois plus.
   J'ai donc fait beaucoup de réception de commande et pu découvrir le fonctionnement de traitement des livres reçus et de la répartition aux structures : bibliothèques, collèges, lycées, particuliers.
   J'ai eu la chance de rencontrer un auteur jeunesse dans le cadre d'un prix littéraire. La librairie avait pour rôle de proposer à la vente les livres de cette auteure. Il s'agissait d'Anne-Laure Bondoux : voir l'article à ce sujet.
   J'ai également pu conseiller et vendre des livres et des jeux. Pas facile au début quand on ne connait pas le fonds...
   Ce stage m'a aussi permis de lire énormément d'albums et de romans jeunesse (c'est pour ça que vous voyez beaucoup d'articles de LIJE en ce moment !) et j'ai également eu quelques romans et albums gratuits !!!

SAM_0036-copie-1.JPG

Copyright Capocapesdoc ©

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Capocapesdoc 526 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte