Magazine Culture

Résidence d'écriture à Saorge : le monastère aux chambres d'hôtes...

Par Actualitté
Faire du patrimoine historique et des monuments nationaux des chambres d'hôtes grand luxe, c'est aussi un moyen pour l'État d'emmagasiner quelques ressources financièrement non négligeables. L'accord entre Frédéric Mitterrand et Hervé Novelli, ministre du Tourisme avait en novembre 2009 débouché sur un appel d'offres pour réaliser une « étude de faisabilité sur les conditions de création de structures d'hébergement dans les monuments nationaux ».
Sympathique, non ? Bien évidemment. Or, parmi les sites touchés par cette décision, on compte par exemple le monastère de Saorge (et bien d'autres...). L'endroit est un monastère franciscain, classé depuis 1917, et que l'État a racheté en 1967. À partir de 2001, il deviendra une résidence d'écriture. Une décision qui émanait alors... du ministère de la Culture alors que dans le même temps, le lieu restait ouvert au public - moyennant un droit d'accès de 3,5 à 5 €.
Résidence d'écriture à Saorge : le monastère aux chambres d'hôtes...
Bien évidemment, la commune et son maire s'inquiètent de ce que « l’implantation d’une activité d’hôtellerie, gérée par une entreprise privée et prioritairement axée vers le tourisme d’affaire et de luxe » ne pourrait que nuire à cette résidence d'écriture.
« Actuellement, la résidence d’écrivains du Monastère de Saorge respecte profondément l’esprit du lieu : ancien couvent des Franciscains auquel sont très attachés à la fois les habitants de la vallée, les résidents venus du monde entier et bien sûr le public qui assiste fidèlement aux manifestations culturelles organisées. »
Et pour sauvegarder de patrimoine et le service rendu aux écrivains, il semble impensable qu'une « politique de rentabilité à tout prix, qui dénature notre patrimoine et en réserve l’accès aux plus fortunés » soit mise en place. Une pétition a ainsi été lancée, pour faire primer le droit à la Culture, plutôt que le droit du capitalisme.
Le maire de Saorge lui-même, Paul Silici, a fait appel à plusieurs personnalités politiques pour tenter d'intervenir auprès du ministre de la Culture. Le député maire de Menton, et le sénateur maire de Valbonne ont été sollicités pour soutenir cette cause.
Notons que les 29 et 31 mars, trois rencontres organisées par la FILL (Fédération interrégionale du Livre et de la Lecture) reviendront sur le thème de la résidence. « Face à la multiplicité des projets de résidences d’auteurs en régions – en termes de lieux, de durée et d’objectifs – la Fédération interrégionale du livre et de la lecture (Fill) souhaite apporter un éclairage sur ces moments singuliers de création et de rencontre entre un auteur et un territoire et sa population, à travers trois temps de rencontre. » (en savoir plus)

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Actualitté 3262 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines