Magazine Culture

Lettre à Frédéric Mitterrand : la parodie bientôt interdite en France ?

Par Clementso
Gordon ZOLA                                                             À Paris, le 15 mars 2010
Les éditions du Léopard Masqué
90, rue Daguerre – 75014 Paris
01 43 25 81 68
www.leopardmasque.com
À l’attention de Monsieur le Ministre de la Culture
Monsieur le Ministre,
Par la présente, je tiens à porter à votre connaissance une affaire de justice liée à la liberté d’expression et qui va mettre ma société en faillite.
Je suis le fondateur des éditions du Léopard Masqué, le seul éditeur français qui prescrit le roman humoristique. Depuis 2004, je publie un certain nombre d’auteurs qui se veulent les fils spirituels de René Fallet, Pierre Dac, Jules Renard ou autre Frédéric Dard.
Tous les genres littéraires sont revisités à l’aune de l’humour : le thriller délirant, le roman historico-déconnant, la satire sociale ou politique, le pamphlet, la parodie, le pastiche…
Fort de ce positionnement, j’ai lancé une nouvelle collection en novembre 2008 : les aventures de Saint-Tin et son ami Lou, une série de romans parodiques retraçant les aventures du fils putatif de Tintin.

Un concept novateur

Une série de romans revisitant parodiquement les aventures d’un jeune journaliste, Saint-Tin et de son ami Lou, un perroquet sentencieux. Le garçon est-il le fils caché d’un célèbre reporter ? Il le croit et cherche une trace de cette filiation à travers le globe, accompagné d’acolytes fantasques et amusants, tels que le capitaine Aiglefin, éclusier de son état (d’ébriété), Alba Flore, la plume d’Anvers, ou encore les agents Yin et Yang… 25 romans délirants !
Historique
  • Novembre 2008 : sortie de « Le crado pince fort » et « Le vol des 714 Porcineys ».
  • Janvier 2009 : sortie de « L’oreille qui sait » et « La Lotus bleue ».
  • Février 2009 : descente de police armée chez l’imprimeur de l’éditeur et chez son diffuseur (Volumen – Le Seuil Lamartinière). L’ensemble des livres est mis sous scellés, les fichiers informatiques saisis – Ni éditeur, ni auteur ne seront prévenus officiellement avant 15 jours. Les ayants droit d’Hergé (Moulinsart S.A.) demandent l’interdiction de la série et la destruction de tous les stocks.
  • Avril 2009 : Procès - Attaque pour 1. Contrefaçon, 2. Plagiat, 3. Adaptation littéraire, 4. Parasitisme… Il s’agit de quatre romans parodiques, rappelonsle.
  • Le juge demande 4 mois de délibéré pendant lesquels l’éditeur (Le Léopard Masqué) ne peut plus travailler.
  • Juillet 2009 : Verdict : La contrefaçon, le plagiat et l’adaptation littéraire sont déboutés. Le tribunal garde la notion de parasitisme et me condamne à 72 000 euros de dommages et intérêts tout en autorisant la série à continuer commercialement (sic).
  • Septembre 2009 : Les éditions Moulinsart menacent d’attaquer à chaque nouvelle parution.
  • Octobre 2009 : Je fais appel sur toute la décision.
  • Novembre 2009 : Je publie « Les Poils mystérieux » et « L’ire noire » en autocensurant les couvertures.
  • 18 Février 2010 : sortie du 8e opus de la série : « L’affaire tourne au sale ».

Un combat pour le droit à la parodie

Un droit fortement contesté par les héritiers et leurs avocats au point qu’ils m’envoient à présent les huissiers pour saisie de mes biens et bloquage de mes comptes. Je me vois donc contraint de déposer le bilan de ma société dans les semaines qui viennent.
  • PARODIE, PARASITISME, termes antinomiques !
La parodie est un droit. La justice a reconnu la notion parodique pour la série des Saint-Tin. En outre, la parodie est par définition « parasitaire »… Comment dès lors me reconnaître comme parasite ?
Il est bon de savoir que des créateurs, des écrivains, aujourd’hui en France, peuvent voir « débarquer » des gendarmes avec les armes au poing pour interdire leur travail.
Je rappelle que seule une saisie-contrefaçon permet d’arrêter de manière aussi violente et radicale un créateur et l’empêcher de travailler pendant des mois… je souligne aussi que cette attaque a été déboutée et que je n’ai eu droit à aucun recours pour faire valoir de ma part des dommages et intérêts (attaqué pour une chose, condamné pour une autre).
Si l’appel conforte la première instance, c’est la parodie qui sera désormais interdite en France.
Monsieur le Ministre, je ne mets pas en cause la qualité de la justice mais force est de reconnaître que la lenteur de son administration favorise les mieux nantis. La société Moulinsart peut se permettre d’attendre des années le résultat de l’appel, ce n’est pas mon cas.
En souhaitant que vous mesurerez l’importance de ce combat pour le droit d’expression,
Je vous prie de bien vouloir agréer, Monsieur le Ministre, l'expression de ma très haute considération.
Gordon ZOLA
Le Léopard Masqué

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Clementso 134 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines