Magazine Culture

Bien sous tout rapport

Par Krri

de Andreu Martin

bien_sous_tout_rapport
Lorsqu’une maison d’édition barcelonaise en mal de nouveautés lance une collection de true crimes et propose à la journaliste Nuria Masclau d’y publier un titre, celle-ci choisit l’affaire dite du Menteur de Cornella, dont le protagoniste, auteur du rapt et du meurtre d’un jeune garçon, est encore en prison. Si elle avait su !...

La reconstitution du parcours de l’assassin fait un écho sulfureux à l’itinéraire chaotique de l’écrivain. Et les rôles finissent par se fondre, sinon dans le roman de Nuria, du moins dans son imaginaire. La démarche tourne au cauchemar, mais de quelle nature est-il ?

S’agit-il d’un « vrai » délire de Nuria, débordée par sa matière et dépassée par sa propre existence ? Ou du tourment même de l’écriture, vécu par un écrivain dont justement « le livre aura la structure des cauchemars » ?

Les deux d’ailleurs sont-ils dissociables ?

Éditions GALLIMARD


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Krri 816 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines