Magazine Culture

Dead Zone... Stephen King

Par Antoni

 

challenge-stephen-king.jpg


4ème de couv' :

Greg Stillson, candidat à la Maison Blanche, est un fou criminel, grand admirateur d'Hitler et d'autres maniaques de l'extermination. Quand il sera élu, ce sera l'Apocalypse. Un seul homme le sait : John Smith, car il est doué d'un étrange pouvoir qui lui attire pas mal d'ennuis, il devine l'avenir. Il n'y a rien de réjouissant à cela. Il peut prévoir les accidents, les catastrophes, les hécatombes. On ne le croit pas, ou alors on le croit trop.
John Smith n'a encore rien dit de ses prémonitions. Pourtant, le candidat à la présidence des Etats-Unis est un dément. Que fera John Smith pour son pays...?
Mon avis :
478 pages.
Sur les bons conseils de mon ami Jean-Lionel, j'ai tourné les pages de ce livre de Stephen King. Je l'ai parcouru en moins de quatre jours tant l'histoire m'a scotchée (je ne suis pas un lecteur très rapide, c'est dire !!!)
J'ai particulièrement apprécié l'approche psychologique des différents personnages. S'il y a un personnage principal, en l'occurrence Johnny Smith, Stephen King dresse un portrait complet (sans être ennuyeux) de chaque intervenant : histoire, passé, activités, traits de caractère. Difficile dans ces conditions de se perdre dans l'intrigue.
L'auteur, après Carrie, poursuit son étude de comportement extraordinaire. Suite à un grave accident de voiture, John Smith sort d'un coma de près de cinq ans, auréolé de pouvoirs qu'il pressentait déjà en son for intérieur sans toutefois les mettre à profit. Disons que le coma, mise en veille du cerveau, a décuplé ses facultés. Il lui suffit de toucher une personne pour ressentir quelque malheur (passé, présent ou à venir). Lorsqu'il serre la main de Greg Stillson au cours d'un meeting, il prend conscience que dans un futur pas très éloigné, ce dernier rentrera à la Maison Blanche et que son incompétence conduira à la troisième guerre mondiale. Tiraillé, tourmenté par la morale comme par le devoir qu'à toute homme d'empêcher un cataclysme dont il a connaissance, John Smith devra prendre une décision. La seule qui s'impose...

Dead zone stephen king


Plus ça va et plus je prends de plaisir à lire Stephen King. A la lumière de cette troisième lecture, j'ai bien envie de dire que des auteurs comme Harlan Coben, Ken Follett et bien d'autres, s'ils ne sont pas les fils spirituels de SK (ce qui ne serait pas très sympa, eu égard à son âge !), ils sont probablement ses petits-frères.

Bande-annonce Dead Zone
Cette bande-annonce, à mon sens, ne traduit pas exactement l'atmosphère qui règne dans ce roman. Hollywood oblige, le personnage joué par Christopher Walken est très inquiétant. On sent un type complètement névrosé, sociopathe, le stéréotype du mec qui fait peur et qui veut vous tuer à tout prix. Je n'ai pas ressenti cela dans ma lecture. Il souffre, c'est un fait, mais il est tout à fait équilibré. Je tâcherai de regarder ce film, inédit pour moi.
Notez tout de même la distribution sympathique d'acteurs en vogue pour l'époque. Outre Christopher Walken, on trouve des acteurs comme Martin Sheen (ah, Apocalypse Now !) ou Tom Skeritt .


Vous trouverez ici l'avis de Lylou.


Ma note : 4.5 / 5
Ce livre de Stephen King, comme je l'ai évoqué plus haut, est le troisième que je lis et le premier dans le cadre du challenge STEPHEN KING, organisé par
Neph


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Antoni 103 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines