Magazine Beaux Arts

la mémoire et la mer

Publié le 22 mars 2010 par Agegout
Un travail de grand format comme j'aime. La taille aide naturellement à oublier l'inutile et l'accessoire 5ème état de mémoire et la mer4ème état3ème état2ème état1er état 5 états de flo  ou "la mémoire et la mer" 150x120 acry sur toile avec 3 marouflages 
22 mars  

Retour à La Une de Logo Paperblog

LES COMMENTAIRES (1)

Par Jo-Anne
posté le 28 juillet à 21:56
Signaler un abus

Je me souviens lorsque la signification des paroles du poème de La Mémoire et la mer m'est apparue. J'étais en Colombie et j'écoutais Ferré étendue sur un lit, dans un espace ouvert sur les montagnes, à 2000 mètres d'altitude.

Après plus de 20 ans d'écoute de cette chanson, j'ai imaginé un homme seul, perdu dans ses fantasmes et ses souvenirs sensuels, commençant doucement à se caresser.

Tout au long de la chanson, on accède avec cet homme à la volupté, ses vagues qui viennent caresser le rivage puis se retirent. On voyage au fil de son imagination, de ce qui pourrait être ou a été érotique ou, à la limite pornographique, au rithme de ses caresses faites à son corps par ses propres mains.

Durant tout le poème, il y a des montées d'intensité, des dessentes pleines de tendresse et des remontées vertigineuses, exactement comme ça se passe dans un acte sexsuel en solitaire.

Puis il y a l'éclatement, l'explosion, le coit quoi. À la fin du poème, on a vraiment l"impression d'entendre le coeur de l'homme reprendre son rithme normal après son court moment de volupté au pays si intime de ses fantasmes et de ses amours.

Je vois mal Ferré décrire la signification de ce poème à la face de tout le monde. C'est peut-être pourquoi tout le monde cherche encore à savoir de quoi il parle.

A propos de l’auteur


Agegout 2536 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte