Magazine Enfants

Un nouveau ministre pour quelle action ?

Publié le 22 mars 2010 par Iloveeducpop

Un nouveau ministre pour quelle action ?

Un nouveau ministre a été nommé ce soir pour s’occuper de la jeunesse et des solidarités actives. Il s’agit de Marc-Philippe Daubresse qui était jusque-là député du Nord et Maire de Lambersart (28129 habitants). Pas totalement inconnu puisqu’il a été pendant un peu plus d’un an secrétaire d’état puis ministre en charge du Logement entre 2004 et 2005. Dans les derniers mois, il a travaillé sur la mise en oeuvre du RSA en étant notamment rapporteur du projet de loi sur le RSA (Rapport sur le projet de loi). Le voilà donc qui prend la place de Martin Hirsch reprenant apparemment l’ensemble de ses attributions. Logiquement, il devrait se voir également confier l’éducation populaire et la vie associative.

Une fois de plus on peut regretter que la vie associative ne soit pas mentionnée mais ce sera peut-être chose faite dans les jours qui viennent.

La tâche qui l’attend est importante puisque tant du côté de la jeunesse que de la vie associative les chantiers engagés sont nombreux :

* Jeunesse : il y a un an démarraient les travaux préparatoires au Livre vert publié en juillet 2009. Qu’en est-il aujourd’hui ? Si le Service Civique semble être sur de bon rail, le début de mise en oeuvre du RSA dans des conditions très limitées pour les -25 ans est prévue pour septembre, et des expérimentations nombreuses, quid du reste et du droit commun ?

* Vie associative : quelques semaines après la Conférence de la vie associative, là-aussi les chantiers notamment techniques sont nombreux. L’Etat est également attendu sur la question du Cdva et de ses crédits annoncés en décembre en hausse mais dont de nombreux observateurs doutent.

Au-delà de ces chantiers « thématiques », la question institutionnelle de l’organisation de l’Etat sur le champs de la jeunesse reste entière. Comme nous l’avons évoqué dans nos deux premiers articles sur la Rgpp (le premier, le deuxième), une nouvelle organisation est en cours de mise en place tant au niveau de l’Etat central que de ses services déconcentrés. Quel est l’avenir de la Djepva dans ce contexte, quelle action jeunesse dans les services régionaux ou départementaux de l’Etat ?

Quant à la question budgétaire, elle sera centrale puisqu’avec la Lolf c’est cette année que vont se négocier les arbitrages pour les 3 prochaines années. Pour l’éducation populaire ce n’est pas anodin puisque l’an passé les subventions annuelles des associations ont été baissées de 8% pour la plupart et que les négociations actuelles concernant les Conventions Pluriannuelles d’Objectifs ne semblaient pas revenir sur cette baisse.

Quant aux nostalgiques de Martin Hirsch, rassurez-vous il ne sera pas loin puisqu’il va être nommé Président de l’Agence du Service Civique et que d’après LeMonde.fr, « il lancera également des projets innovants dans le domaine du « social business », en partenariat avec des entreprises prêtes à s’engager, en France comme dans d’autre pays.« 

Partagez et faites tourner ;-) :

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Iloveeducpop 3003 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines