Magazine Ebusiness

Google ferme son moteur de recherche chinois (Google.cn)

Publié le 23 mars 2010 par Pnordey @latelier

Patrice Nordey

Comme pressenti suite à des fuites d'informations émanant d'employés de Google en Chine, le moteur chinois google.cn n'est désormais plus accessible en Chine depuis lundi 22 mars.

Les internautes qui tentent d'accéder à la version chinoise de Google sont automatiquement redirigés vers la version de Google Hong Kong (google.com.hk) qui présente des résultats non filtrés.

Google ferme son moteur de recherche chinois (Google.cn)

Google.cn automatiquement redirigé vers la version de Hong Kong depuis lundi 22 mars

  
Cependant, depuis la Chine continentale les contenus sensibles sont malgré tout censurés et donc inaccessibles. Après quelques tests effectués hier et ce matin il apparaît également que le site est très instable et partiellement bloqué.

Google annonce cependant vouloir conserver en Chine ses activités de R&D ainsi que sa force commerciale. Il est probable que cette dernière sera cependant significativement réduite. Il semble aussi que le service de téléchargement gratuit et légal de musique lancé avec Top100.cn sera conservé (L’industrie musicale fera-t-elle sa révolution en Chine ?). 

Reste a faire l'analyse précise des conséquences de cette décision à la fois concernant le développement de Google (la Chine est le premier marché au monde en terme d'internautes avec 284 millions de personnes connectées et l'un des tous premiers marchés publicitaires également, tous médias confondus) mais aussi concernant la recomposition du marché local.

Microsoft a annoncé publiquement que "l'affaire Google" n'aurait pas d'impact sur sa présence et son développement en Chine. De là à imaginer une entrée de Bing sur ce marché…?

Localement le n°1 du marché, Baidu, enregistre depuis plusieurs semaines et par anticipation de fermeture des reports de budgets de la part des annonceurs. Des acteurs de deuxième et troisième rangs sur le secteur de la recherche en ligne tels que iAsk (http://iask.sina.com.cn/), un service de Sina, vont aussi profiter mécaniquement de l'espace vide laissé par Google.

Les prochains mois seront donc décisifs. Mais aujourd'hui force est de constater que tous les scénarios sont ouverts…


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Pnordey 18702 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte