Magazine Blog

La Fleur de lotus pour les chinois

Par Liping Le Borgne

La Fleur de lotus pour les chinois

Les Chinois adorent la fleur de lotus car elle suggère la vertu de l’homme. Symbole de pureté et de perfection, la fleur de lotus est aussi un emblème d'été et de fertilité. Bien qu’elle ne soit composée que de 120 caractères chinois, la prose « A propos de la prédilection pour la fleur de lotus » de Zhou Dunyi, philosophe des Song du Nord (960 - 1127), fait partie des classiques chinois. On peut y lire que : "La fleur de lotus reste totalement pure quel que soit le limon dont elle est issue et elle n’est pas coquette malgré la baignade dans l’eau claire". De nos jours, cette sentence sert de devise à ceux qui cherchent à devenir une personne aux sentiments nobles. La fleur de lotus est aussi le symbole de l’amour. On mentionne souvent les fleurs de lotus jumelles pour qualifier la fidélité, l’amour et le bonheur inébranlables d’un couple bien assorti. La fleur de lotus, ainsi que ses graines et ses racines sont donc très utilisées lors des mariages chinois. Le mot lotus se prononce comme le mot année et le mot enfant. La fleur est alors un double symbole de continuité et de prospérité. Les petits trous des racines suggèrent la fécondité tandis que le goût sucré du lotus laisse présager de bonnes relations entre l’épouse et sa nouvelle famille.
Dans le bouddhisme la fleur de lotus est emblématique de Bouddha. En chine, on compte de très nombreuses peintures, sculptures et représentations de la fleur de lotus. Ceci est dû à la particularité unique du lotus qui est la seule plante aquatique dont la fleur est au dessus de l'eau contrairement aux nénuphars et autres cousins dont la fleur flotte sur l'eau. Cette image, connotant la légéreté, de la fleur s'élevant au dessus de la surface de l'eau rejoint celle de bouddha si léger qu'il repose sur un chat au dessus du sol.
La symbolique du lotus en bouddhisme relève encore du fait que la graine et la fleur apparaissent ensemble, il s'agit de la simultanéité de la cause (la graine) et de l'effet (la fleur) dans la loi de causalité de l'univers qui est l'un des concept majeur de la philosophie bouddhique. À cela il faut rajouter que le lotus puise sa substance vitale dans la boue pour s'épanouir, en effet, au dessus de l'eau. Ainsi "la boue" représente les souffrances, les troubles, les désirs, qui sont le terreau même de notre épanouissement. Il est donc possible de transformer son karma par l'illumination, l'atteinte de la boddhéité, grâce à notre éveil à la loi de causalité.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Liping Le Borgne 15 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines