Magazine Culture

Le chien des Baskerville... Sir Arthur Conan Doyle

Par Antoni


defi_classique.jpg
4ème de couv' :
Une malédiction pèse sur les Baskerville, qui habitent le vieux manoir de leurs ancètres, perdu au milieu d'une lande sauvage : quand un chien-démon, une bête immonde, gigantesque, surgit, c'est la mort.
(...) Dès son arrivée à Londres, venant du Canada, Sir Henry Baskerville, seul héritier du défunt Charles Baskerville, reçoit une lettre anonyme :
"Si vous tenez à votre vie et à votre raison, éloignez-vous de la lande."
Malgré ces menaces, Sir Henry décide de se rendre à Baskerville Hall. Consulté, Sherlock Holmes charge son fidèle Watson de l'accompagner.
Roman captivant, angoissant, Le Chien des Baskerville est l'une des plus célèbres aventures de Sherlock Holmes du grand Conan Doyle.
Le Chien des Baskerville
Mon avis :
254 pages. Que ce livre a été rapide à lire ! Non seulement l'intérêt ne fléchit jamais mais le style d'écriture est tel que l'on ne se décourage à aucun moment. Nombre d'entre vous l'auront assurément lu pendant l'adolescence, ce qui ne fut pas mon cas. Pourquoi ? L'angoisse, probablement. Aujourd'hui, je suis grand et fort (!), j'ai pris sur moi.
J'ai aimé cette histoire, je peux bien l'avouer.

Sherlock Holmes est à la hauteur de sa réputation. Je ne peux décemment dévoiler le mystère qui entoure la dynastie des Baskerville sans lever le voile sur des détails d'importance mais je suis assez satisfait d'avoir pu suivre le cheminement de pensée de notre éminent détective.
Dernièrement, j'ai lu le mystère de la chambre jaune. S'il n'y a pas autant de rebondissements dans ce livre-ci, le suspense n'y est pas ménagé, de par cette atmosphère pesante qui se propage dans notre esprit dès la nuit tombée. La lande devient le refuge du Mal. En revanche, j'ai relevé un point commun dans les deux oeuvres : à chaque fois, le héros s'efface au profit de son fidèle lieutenant (Le docteur Watson pour Sherlock Holmes, le photographe Sainclair pour Joseph Rouletabille), comme si chaque auteur voulait justifier le génie de son détective en nous confrontant aux limites de l'intellect d'un médecin ou d'un photographe, excusez du peu !


La question fondamentale de ce roman est la suivante : Le chien des Baskerville existe-t-il réellement ? Et si oui, est-il aussi effrayant que les descriptions le laissent à entendre ?
J'ai la réponse à cette question. Vous, lecteurs assidus, avez la vôtre. Mais les autres, qu'en pensent-ils ? Je l'ignore... mais je ne peux que les inviter à entrer dans l'univers de Conan Doyle, marcher sur la lande et percer le mystère prétendu insondable du Chien des Baskerville.
Allez-y... quitte à vous munir d'une muselière, d'une bonne paire de baskets et de... calmants !


Ma note : 3.5 / 5.

Vous trouverez d'autres avis ici : Karine, Mina,Sandrine, Hanta, Thalia ou Luna (laquelle n'a pas été transporté par ce roman. C'est bien d'avoir un avis divergent, cela enrichit la discussion)...
Ce livre m'a clairement donné envie de continuer ma visite de l'oeuvre de Conan Doyle.

Ce livre est le douzième lu depuis le début de l'année et le second du mois dans le cadre du challenge J'AIME LES CLASSIQUES organisé par Marie L.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Antoni 103 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines