Magazine Cinéma

American Gangster

Par Ffred

Un film de Ridley Scott avec Denzel Washington, Russell Crowe, Chiwetel Ejiofor, Josh Brolin, Ted Levine, Lymari Nadal

Drame, USA, 2h37

Sortie en salle le 14 novembre 2007

Ma note : * *

Synopsis

Début des années 1970, New York. Frank Lucas a vécu pendant vingt ans dans l'ombre du Parrain noir de Harlem, Bumpy Johnson, qui en fait son garde du corps et confident. Lorsque son patron succombe à une crise cardiaque, Lucas assure discrètement la relève et ne tarde pas à révéler son leadership, son sens aigu des affaires et son extrême prudence, en prenant pour auxiliaires ses frères et cousins et en gardant un profil bas. Inconnu de la police comme des hautes instances de la Cosa Nostra, Lucas organise avec la complicité d'officiers basés au Vietnam un véritable pont aérien et importe ainsi par avions entiers des centaines de kilos d'héroïne pure, qu'il revend à bas prix dans les rues de New York.
Tandis que Lucas amasse ainsi, en toute discrétion, une fortune colossale, l'inspecteur Roberts du NYPD enquête patiemment sur l'origine et le fonctionnement de ce marché parallèle d'un genre inédit, et finit par soupçonner l'insaisissable Frank Lucas. Une étrange partie de cache-cache commence alors entre ces deux solitaires perfectionnistes dont les destins seront bientôt inextricablement mêlés...

Critique

Second film de l'année pour Ridley Scott après les très médiocre Une grande année sorti le 3 janvier. Si celui-ci rattrape un peu le coup ce n'est quand même pas (à mon humble avis) le chef d'oeuvre annoncé. On reste loin des morceaux de choix qu'il nous avait offert avec Blade Runner, Thelma et Louise ou Gladiator.

  

Ce n'est pas la mise en scène qui fait défaut car elle est musclé, rythmée, assez virtuose mais il manque l'essentiel : un bon scénario. Certes on suit la succession de scènes en suivant l'ascension parallèle des deux protagonistes sans ennui mais sans vrai plaisir non plus. Il manque deux choses importantes à ce genre de films : l'émotion et un certain souffle épique qui fait cruellement défaut. On voit du bon boulot, tant du côté réalisateur que du côté acteurs, ce qui est louable, mais le plaisir du spectateur semble avoir été un peu mis de côté. On a un peu l'impression de voir Scott et Crowe nous dire "regardez : nous sommes capables de faire un bon film, même après une merde comme Une grande année". Je pousse peut être un peu mais c'est le sentiment qui m'a tenu tout le long de la séance. Denzel Washington est pas mal en mafioso, mais il a peu de scène avec Russell Crowe, qui selon moi, est un acteur suréstimé, qui n'a gagné un Oscar pour Gladiator que grâce au succès du film.

  

Attendant beaucoup de ce film, la déception est assez grande. Il se laisse regarder mais il manque vraiment trop de choses pour faire un grand polar. Au final le scénario et la mise en scène ne sont ni originaux ni innovants. Un polar banal de plus.

Filmos sélectives

  

 

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Ffred 143 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines