Magazine Culture

"To All the Ladies in Place, With Style and Grace" par Milkymee

Publié le 28 mars 2010 par Mikatxu @crystalfrontier
Mais qui est donc Milkymee ? La version "état civil" dirait : "c'est une jeune femme nommée Emilie Hanak, jeune française que l'on imagine globe-trotteuse à ses heures" (actuellement, elle se trouve au Japon), mais ma version, ou plutôt ma rencontre, c'est la cave humide et chaude du Saint-Ex, un soir d'avril 2009. Elle venait là en renfort de Scary Mansion, mais elle m'avait plus convaincu que la signature de Talitres.
Mais la revoilà avec un nouvel album sous le coude, sorti dans un relatif anonymat, en tout cas fort regrettable, tant "To All the Ladies in Place, With Style and Grace" est l'œuvre d'une songwriter à l'aise dans ses baskets et à la plume acérée et variée. Tour à tour folk ou rock, format court ou long, cet album se déguste avec un plaisir qui n'a rien de coupable. Les mélodies tressées par la jeune française sont toutes simples, tiennent parfois sur presque rien, mais brillent de mille feux. L'inaugural "Not So Bad" en est un parfait exemple, avec deux minutes de légèreté, sur lesquelles se glissent des petites cordes, un glockenspiel et une voix joliment éraillée. Dans une veine similaire, on glissera "In and Out of Grace", ludique et entraînant malgré des paroles sombres, l'interlude country "Manpower" ou encore "In a Rented Room". En rock et en énergie, Emilie Hanak est à l'aise, sur "Screwdriver" ou "Snowballing", toujours honnêtes et francs du collier, sans pose excessive. Mais ces petits morceaux ne sont pas la preuve d'une forme de minimalisme réducteur. La chanteuse sait aussi se lancer dans de longs et passionnants morceaux à tiroirs, tenant en équilibre sur le fil d'une tension palpable : ce n'est jamais plat, toujours discrètement intense ("Nathalie Brown", "No End in Sight" et ses arrangements plaintifs, "White Wine & Sleeping Pills", le plus beau titre du disque, mais d'une noirceur sans échappatoire), et ça prend aux tripes, tout simplement.
C'est ça qui constitue le vrai fil directeur de ce disque : quelque soit le traitement de la chanson, qu'elle soit folk, rock ou blues, il émane toujours un caractère honnête, vivant et sans arrières-pensées. Il n'y a tout simplement que les chansons qu'Emilie Hanak voulait voir figurer sur le disque. Au lieu d'être décousu, cela donne au contraire caractère et à propos à l'album, témoin d'une jeune femme qui ne se refuse rien, ni ne se ferme des portes. Milkymee n'appartient à aucune autre chapelle que la sienne, et c'est comme ça que son disque peut être apprécié, comme une œuvre qui porte en elle la personnalité de son auteure, sans fard aucun.
Tracklist :
Not So Bad / Douda / Screwdriver / Everyday Routine / Nathalie Brown / In and Out of Grace / Koenji Monkey / Manpower / No End in Sight / Girl Next Door / White Wine & Sleeping Pills / Snowballing / You Were Always in My Mind
Le site de Milkymee, le MySpace

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Mikatxu 904 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines