Magazine Entreprise

Nouvelles mesures en faveur du micro-crédit

Publié le 29 mars 2010 par Editoile @editoile
Logo_minefe Christine Lagarde, ministre de l'Économie, de l'Industrie et de l'Emploi a publié le 15 mars 2010 un rapport de l'IGF (Inspection générale des finances) prônant de nouvelles mesures pour le micro-crédit personnel et professionnel. (...)

Le micro-crédit consiste en l'attribution de prêt de faible montant à des entrepreneurs ou des artisans qui ne peuvent accéder aux prêts bancaires classiques. Selon Christine Lagarde, le déficit de connaissance et de compréhension des activités du micro-crédit en France constitue un obstacle à son développement. La ministre de l'Économie, de l'Industrie et de l'Emploi avait commandité un rapport fin 2009 auprès de l'IGF afin de trouver des points d'amélioration.

4 mesures en faveur du micro-crédit

  1. Faciliter le financement des associations de micro-crédit : Christine Lagarde préconise d'autoriser les particuliers qui le souhaitent à financer l'activité des associations de micro-crédit notamment via des plates-formes internet.
  2. Renforcer l'efficacité des dispositifs publics d'accès au micro-crédit : une mission de proposition va être lancée pour améliorer la gouvernance et les modalités de gestion des fonds de garantie afin de faciliter et simplifier le recours à ces dispositifs.
  3. Informer le grand public sur l'effort des banques : la ministre propose d'introduire une obligation nouvelle information annuelle et publique relative à l'activité des banques en matière de micro-crédit.
  4. Proposer un cadre statistique normalisé pour les activités de micro-crédit en France : confié au CNIS (Conseil national de l'information statistique), ce cadre pourra notamment s'appuyer sur les éléments figurant dans le rapport.

Le micro-crédit, moteur du développement économique

L'IGF estime que malgré la faible ampleur du secteur du micro-crédit , l'utilité sociale et économique de cet outil est cependant remarquable. En 2008, 13 000 micro-crédits professionnels ont été accordées par les associations pour un montant total de 35 millions d'euros, soit 2 700 euros de prêt moyen.

D'après le service de l'IGF, "cela a permis de créer ou de maintenir 48 000 emplois.  La pérennité des entreprises financées par ce biais est plus forte que celle de la moyenne des jeunes entreprises." Les demandes de micro-crédits professionnels et personnels ont été de plus de 65 000 au cours des 5 dernières années, soit une croissance de 38 % en 5 ans et de 10 % en 2009. Elles pourraient s'élever à 100 000 en 2010.

  • Télécharger le rapport de l'IGF sur le microcredit (PDF, 321 pages, 5,15 Mo)
  • En savoir plus sur le site du ministère de l'Économie, de l'Industrie et de l'Emploi

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Editoile 3361 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine